Transferts, prolongations, fins de contrat, blessures... Les indiscrétions du Midol

  • L'international irlandais Rob Kearney va se remettre au football gaélique, revenant ainsi à ses premières amours.
    L'international irlandais Rob Kearney va se remettre au football gaélique, revenant ainsi à ses premières amours. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Retrouvez en avant-première les principales infos des championnats professionnels français et internationaux. Cette semaine, du Top 14, de la Pro D2, de l'international mais aussi de l'Amateur...

Kearney retourne au foot gaélique

Après une ultime expérience passée en Australie auprès de la Western Force avec laquelle il a disputé les deux Super Rugby (australien et Trans-Tasman), l’ancien arrière des Lions britanniques et de l’Irlande Rob Kearney a décidé de se lancer un nouveau défi, mais pas en rugby : à 35 ans, le joueur aux 95 sélections a décidé de changer de sport et de revenir à ses premières amours, le football gaélique.

Il va rejoindre ainsi les rangs de son tout premier club, celui de Louth, 16 ans après avoir abandonné cette discipline au profit du rugby à XV. « Il veut rendre quelque chose au club. Il a dit qu’il était rouillé mais s’est entraîné hier soir et après cinq minutes, c’est comme s’il n’était jamais parti », a déclaré son président Brian Rafferty à nos confrères de la BBC.

Lions britanniques : vers la création d’une version féminine ?

Alors que les Lions britanniques et irlandais viennent d’achever leur tournée d’été par une défaite face aux champions du monde sud-africain (2-1), l’idée de créer une équipe féminine fait surface outre-Manche, comme l’explique le Daily Mail. Le but avoué serait de continuer à développer la « marque » Lions britanniques et irlandais tout en favorisant le développement du rugby féminin. Les « Lionesses » pourraient voir le jour d’ici à 2025, date de la prochaine tournée des Lions, qui aura lieu en Australie. Une décision définitive quant à leur création devrait être prise d’ici la fin de cette année 2021.

Un open de golf en la mémoire de Jean-Pierre Bastiat

Le 26 août se déroulera l’acte I de l’« Open Bastiat », un tournoi de golf organisé par Henri Nayrou, l’ancien député de l’Ariège, en mémoire de Jean-Pierre Bastiat, ancien international de rugby décédé le 3 février dernier des suites d’une longue maladie. Le tournoi aura lieu sur le parcours du Makila, au Sud de Bayonne, dans les Pyrénées Atlantiques.

Le parcours golfique sera suivi d’une soirée dans le village d’Ahetze, non loin de là. Seront présents le chef étoilé Jean Coussau ou encore les anciens internationaux Gérald Martinez, Jean-Michel Aguirre, Jean-Pierre Romeu, Gérard Cholley, Jean-Patrick Lescarboura ou Richard Dourthe. On dit ce dernier fort inspiré, dès lros qu’il s’agit de taquiner la petite balle blanche. 

Dries Swanepoel a signé à Béziers

C’est un joli coup que l’ASBH a réussi, en signant le centre sud-africain Dries Swanepoel. Âgé de 28 ans, le trois-quarts centre polyvalent, qui peut aussi bien évoluer en 12 ou en 13, arrive dans l’Hérault précédé d’une belle réputation, qu’il a construite au sein dans son pays, au sein des Cheetahs et des Blue Bulls. Swanepoel a paraphé un bail le liant au club biterrois pour les deux prochaines saisons.

L’ASBH s’excuse auprès de ses supporters

Le retour du public dans les stades ne se fera pas sans une nécessaire réadaptation. Les 6 000 personnes venues assister à la rencontre ASBH - Narbonne dans l’enceinte de Raoul-Barrière s’en sont vite aperçu, lorsqu’il fallait attendre plusieurs minutes aux buvettes pour se désaltérer.

Une situation qui a poussé le club biterrois, en charge de l’organisation de la rencontre, à s’excuser par voie de communiqué : « La rencontre d’hier face à nos amis du Racing Club narbonnais était une première pour la plupart des personnes qui étaient de service aux buvettes. Une première rencontre, et un rodage nécessaire pour les équipes. Avec près de 6 000 spectateurs, les drops (jetons-monnaie d’échange en vigueur au sein du stade, N.D.L.R.) ont manqué pour subvenir aux multiples demandes de nos supporters. Nous présentons donc nos excuses à l’ensemble des spectateurs présents au stade Raoul-Barrière, contraints de patienter plusieurs minutes dans les files d’attente. […] » Faute avouée, à moitié pardonnée !

Mont-de-Marsan : William Wavrin va jouer à VII pour Monaco

Le troisième ligne montois William Wavrin va participer à deux étapes de l’InExtenso Supersevens sous les couleurs de Monaco. Il a été en effet appelé par les deux techniciens en charge de la sélection que sont Frédéric Michalak et Jérémy Aicardi pour prendre part à cette belle expérience sur les deux tournois organisés à Aix-en-Provence le 14 août et à Toulouse le 21 août. Pour l’anecdote William Wavrin, ne pouvait jouer qu’à 80 % de ses capacités cardiaques après avoir contracté le Covid-19 et une myocardite en mars 2021.

Découverte du nouveau centre d’entraînement de Provence rugby

Cette semaine, les joueurs et le staff de Provence rugby ont pris possession de leur tout nouveau centre d’entraînement. « Un magnifique outil dédié à la performance collective et individuelle, et un parfait terrain d’expression de nos valeurs : travail, ambition, unité, combat », ainsi que le précise un communiqué du club sur les réseaux sociaux.

Stade français : Hugo Fuentes s’engage

C’est un pari d’avenir qui rejoint le Stade français pour les deux prochaines saisons. Le jeune Hugo Fuentes, 18 ans à peine, débarque de Béziers pour s’aguerrir au sein du centre de formation parisien.

Hugo est un joueur de troisième ligne sur lequel Boris Bouhraoua, le directeur de la formation du Stade français, ne tarit pas d’éloges : « Hugo Fuentes est un jeune troisième ligne en provenance de Béziers que l’on a remarqué l’année dernière alors qu’il jouait dans la même équipe qu’Adrien Mallet. Ce qu’on a aimé dans son jeu : c’est sa mobilité, sa capacité à enchaîner les actions, à enchaîner les taches. C’est un joueur très rugueux et très combatif et ce sont ces qualités qu’on va lui demander d’apporter à notre groupe cette année. »

Jacques Nienaber répond aux critiques

Le sélectionneur sud-african Jacques Nienaber n’a que peu goûté aux critiques qui touchent son équipe et selon lesquelles lui et son squad proposeraient un jeu trop restrictif. Malgré leur victoire 2-1 dans la série de tests les opposant aux Lions britanniques et irlandais, les Springboks ont été la cible de critiques acerbes venues de la presse et des observateurs, les accusant de développer un jeu ennuyeux et stéréotypé.

Ce à quoi a répondu le sélectionneur des Boks : « C’est la beauté du rugby. Il y a différentes façons de jouer et des styles bien identifiables. Ce qui serait incroyablement ennuyeux, ce serait que toutes les équipes jouent le même rugby. » Et d’ajouter : « Prenons pour exemple la dernière Coupe du monde. Nous avons joué contre l’équipe qui attaquait le plus en quarts de finale (le Japon, N.D.L.R.) et nous avons dû complètement changer nos plans et nos méthodes pour triompher du pays de Galles en demi-finale. Une équipe qui jouait tout au pied et contre laquelle il a fallut s’adapter. »

Coupe du monde féminine 2021 :le dernier ticket européen se jouera en septembre

Qui ira en Nouvelle-Zélande pour jouer la prochaine Coupe du monde féminine ? Il ne reste plus qu’un seul ticket à distribuer en Europe et celui-ci ira au vainqueur d’un dernier mini-tournoi qualificatif qui opposera l’écosse, l’Italie, l’Irlande (les trois plus mauvais élèves du dernier Tournoi des 6 Nations) et l’Espagne (qui a gagné sa place en remportant le Tournoi B). C’est le mois prochain, au stade Sergio Lanfranchi de Parme, qu’aura lieu ce mini-tournoi qui offrira le dernier ticket vers la Nouvelle-Zélande.

L’équipe heureuse élue rejoindra la poule B de la plus prestigieuse des compétitions, aux côtés du Canada, des Etats-Unis et du champion d’Asie (qui sera désigné à l’automne) parmi Hong Kong, le Japon ou le Kazahkstan. Les premiers matchs sont attendus le lundi 13 septembre, puis le dimanche 19 septembre et enfin le samedi 25 septembre. La Coupe du monde, elle, aura lieu du 8 octobre au 12 novembre à Auckland et Whangarei.

Le Stade niçois avec Tual Trainini pour peaufiner la préparation

La reprise du championnat de Nationale approche et les équipes peaufinent les derniers détails de leur préparation. Les joueurs du Stade niçois ont ainsi pu s’entraîner cette semaine en compagnie de l’arbitre de Top 14 Tual Trainini. L’homme en noir a amené son expertise au groupe pour travailler sur les nouvelles règles et sur la discipline.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?