Les Boks ou le coup du somnifère

  • Aphelele Fassi a été à deux doigts d’inscrire un doublé face aux Argentins. S’il a vu sa deuxième réalisation annulée par l’arbitre vidéo, c’est bien lui qui a permis de creuser un premier écart pour les siens. Photo MaxPPP
    Aphelele Fassi a été à deux doigts d’inscrire un doublé face aux Argentins. S’il a vu sa deuxième réalisation annulée par l’arbitre vidéo, c’est bien lui qui a permis de creuser un premier écart pour les siens. Photo MaxPPP
Publié le

Retour gagnant en Rugby Championship pour les Springboks. Ils sont restés dans la lignée des trois tests face aux Lions avec très peu de concession au spectacle.

Les Springboks ont continué leur distribution de Prozac. Ils ont transformé ce match à huis clos de Port Elizabeth en longue sieste vespérale. Mais ils n’ont pas démérité, en gagnant trois essais à zéro. Ils ont totalement étouffé les velléités de leurs adversaires, des Pumas étourdis par une rafale de piqûres hypodermiques. Les vrais connaisseurs du rugby sous toutes ses formes auront apprécié la performance, les obsédés du spectacle auront regardé leur montre avec lassitude.

Excellent Reinach

À 15-3 à la 18e minute, il nous sembla bien que le match était plié. Le schéma était clair, il devait durer quasiment jusqu’au bout. La défense des Sud-Africains mettait une pression de dingue sur les attaques argentines. Elles se retrouvaient empêtrées avec une série de maladresses et d’approximations à la clé. Première sanction : un cafouillage et un contre de Reinach sur plus de soixante mètres. Il fut l’un des meilleurs sur le terrain.

Puis le nouvel ailier Aphelele Fassi marquait son premier essai international avec une belle attitude d’équilibriste le long de la ligne. Une belle finition issue d’une action tout en réalisme, chandelle de Jantjies récupérée par Etzebeth et passe latérale au pied du même Jantjies pour son ailier. Ce n’était pas une farandole mais une opération chirurgicale.

Pumas stériles

L’écart était creusé et la suite fut une longue démonstration d’impuissance des Pumas stériles comme des mouches face à une vitre. Jamais ils ne purent imprimer le rythme nécessaire pour enchaîner avec tranchant. La muraille verte était trop étanche, on vit bien quelques percées, par Isa par exemple, mais sans soutien. Les Sud-Africains ont poursuivi leur magistral travail de sape sans se gêner pour aller au sol et sans tenter également de passes compliquées.

M. Brace refusa un autre essai à Fassi pour une reptation de Marx puis, à la 77e minute, le néophyte Jaden Hendrickse signait son entrée par un essai sur un retour sur le côté fermé (passe de Morné Steyn). Rien de génial mais un beau plongeon de celui qui avait été appelé in extremis sur le banc (à la place de Herschel Jantjies forfait).

Les Springboks ont donc réussi leur retour en Championship. Ils avaient fait dix changements par rapport au dernier test face aux Lions britanniques et irlandais : leur réservoir est donc particulièrement fourni. D’accord, leur style est un peu ennuyeux pour le grand public mais on ne va pas en faire tout un plat. Contre les All Blacks, ça fera une chouette opposition de style.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérôme PRéVôT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?