Saga Narbonne - L’alchimie entre cadres et recrues de qualité

  • L'ancien Montalbanais Jérémy Chaput fait partie des principales recrues du RCN.
    L'ancien Montalbanais Jérémy Chaput fait partie des principales recrues du RCN. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrières > C’est sans doute la pépite du recrutement narbonnais Jamie-Jerry Taulagi risque de faire trembler les défenses adverses et pas que… Pierre Justes, jusqu’ici titulaire sur la plupart des matchs, se retrouve face à deux adversaires de taille car Manuel Cardoso Pinto a également fait son arrivée dans l’effectif audois et l’international portugais pourrait faire partie des belles surprises de la saison. Sans oublier Lucas Serrano, espoir prometteur du RCN, qui pourrait faire quelques apparitions avec le groupe professionnel.

Ailiers > Guillaume Namy et Étienne Ducom forment la paire aux ailes et c’est un duo qui a plutôt bien fonctionné la saison dernière. Kimani Sitauti qui est passé par le Super Rugby avant d’atterrir en Pro D2 avec Colomiers, Soyaux-Angoulême ou encore Montauban pourrait bien faire de l’ombre aux Narbonnais et s’imposer à ce poste. L’ailier fidjien Savenaca Totovosau est, quant à lui, l’un des paris du club qui pourrait agréablement surprendre.

Centres > Pierre Nueno et Saia Fekitoa sont les titulaires indiscutables de la saison passée et il se pourrait bien que ces deux joueurs complets qui se débarquent par leur puissance le restent en Pro D2. Pierre-Hugo Ducom, quant à lui, plutôt discret sur les terrains jusqu’à présent, aura d’autant plus de concurrence en plus de la présence du centre fidjien Apimeleki Nawakatabu, avec l’arrivée de Lucas Lebraud jeune joueur très prometteur en provenance de Biarritz, promu en Top 14 la saison précédente. Louis Balfet et Théo Mias pourront faire quelques apparitions sur les feuilles de match et gagner du temps de jeu.

Ouvreurs > Le départ de Raynor Parkinson a forcément entraîné un recrutement important à ce poste, Boris Goutard qui a su faire ses preuves au fil de la saison précédente va donc avoir de la concurrence. Parmi les nouveaux arrivants, Jason Robertson, un joueur assez expérimenté venu tout droit des États-Unis, et Lucas Meret qui évoluait avec l’USC la saison passée et qui s’est vu offrir pas mal de temps de jeu grâce à ses performances.

Demis de mêlée > Christopher Kaiser s’est imposé comme numéro un lors de la dernière saison, réactif et dynamique, sa lecture du jeu a très certainement fait la différence à plusieurs reprises. Pierrick Nova, l’homme d’un seul club, aura sans doute un peu plus de mal à se faire une place avec l’arrivée de Jérémy Chaput, qui a passé ses sept dernières saisons à Montauban et qui s’est d’ailleurs offert un doublé pour son dernier match à Sapiac face à Grenoble. Cyprien Saillard pourra aussi postuler.

Numéros 8 > Flavien Nouhaillaguet, en tant que capitaine a porté son équipe tout au long de la saison dernière pour finir en beauté avec cette montée en Pro D2. Joueur cadre de cette équipe narbonnaise, il partagera très certainement son temps de jeu avec Carl Axtens. Après avoir passé plusieurs années au sein du championnat des provinces néo-zélandaises, quatre saisons au Stade toulousain et un passage à Aix-en-Provence c’est à Narbonne qu’il pourra apporter toute son expérience. À ce poste, il y a aussi Baptiste Abescat, espoir du RCN, qui a déjà fait deux feuilles de match avec l’équipe première et pourra donc prêter main-forte.

Troisième ligne aile > Après l’UBB et le Stade toulousain, il fait son grand retour à Narbonne, l’expérience de Louis-Benoît Madaule va faire du bien à cette équipe narbonnaise. Il y en a un autre qui a décidé de revenir aux sources et c’est Paul Belzons qui retrouve les couleurs orange et noir. On attend évidemment beaucoup d’engagement de la part de ces deux joueurs natifs de Narbonne qui auront très certainement la folle envie de maintenir le club en Pro D2, car on sait pour le cas de Paul Belzons notamment que la descente en Fédérale 1 fut très difficile à encaisser. De son côté, Valentin Sese a malheureusement de fortes chances de rester dans l’ombre de ces joueurs mais il a tout de même une carte à jouer grâce à ses qualités de sauteur. Bill Caffo pourra aussi faire partie de la rotation.

Deuxième ligne > Mohammed Kbaier s’est clairement imposé dans le pack d’avants du RCN aux côtés du Sud-africain Dennis Visser. Il y a donc peu de chance que ces deux-là soient devancés, mais attention tout de même à l’arrivée d’Aston Fortuin qui pourrait changer la donne. Effectivement le Sud-Africain s’est fait remarquer en Major League la saison dernière avec quinze titularisations et quatre essais au compteur. Daniel Faleafa et Manuel Plaza quant à eux devront redoubler d’efforts pour se montrer au risque de rester dans l’ombre. À noter que le staff pourra aussi compter sur Pierre Causse qui s’est déjà démarqué parmi les espoirs.

Piliers > À ce poste, il ne devrait pas y avoir de manque avec sept piliers dans l’effectif audois. À droite, on retrouve Mohamed Boughami passé par le RCT, le Stade rochelais, ou encore la Section paloise il renforcera la première ligne narbonnaise. Fort de son expérience il semblerait qu’il occupe la place de numéro un. Pascal Cotet, lui risque de perdre un peu de temps de jeu avec ce nouvel arrivant. Pour Mathieu Loudet et Théo Castinel la concurrence sera rude c’est le moins que l’on puisse dire et il sera très certainement encore plus difficile de se faire une place solide dans l’effectif. À gauche, Geoffrey Moise tout droit arrivé du Top 14 sera très certainement préféré à Sylvain Abadie jusqu’ici bien installé à ce poste. Jules Martinez quant à lui fait une très belle fin de saison, solide à l’impact, il gagne quasiment tous ses duels et pourrait bien faire la différence dans les moments clés. Le jeune Dylan Hoyeu qui vient de Provence Rugby pourra aussi avoir du temps de jeu.

Talonneurs > Si Jordan Rochier et Aurélien Blanc se sont partagés plutôt équitablement le temps de jeu sur la saison dernière, l’arrivée de Christophe David risque de tout chambouler. Effectivement il est fort probable que l’ancien talonneur de l’Usap s’impose rapidement à ce poste, ce joueur d’expérience pouvant être un atout majeur du pack d’avants Orange et Noir. Le jeune argentin Martin Vaca (contrat espoir) pourrait également faire son apparition parmi les professionnels.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?