L’Australie sous le choc après l'agression de Toutai Kefu

  • L’agression subie par Toutai Kefu et sa famille a suscité de nombreuses réactions.
    L’agression subie par Toutai Kefu et sa famille a suscité de nombreuses réactions. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Fort de 60 sélections avec l'Australie et champion du monde 1999, Toutai Kefu a toujours été un joueur respecté sur et en dehors des terrains. S'il est depuis sorti de l'hôpital, les nombreuses réactions qui ont suivi l’agression dont lui et sa famille ont été victimes en sont le reflet.

L’Australie est sous le choc depuis l’agression dont ont été victimes Toutai Kefu et sa famille à leur domicile, dans la nuit de dimanche à lundi. Une agression qui a été relatée dans tous les journaux télévisés de la côte est-australienne, dans les principaux quotidiens du pays et les médias digitaux. Trois adolescents âgés de 13 à 15 ans se sont introduits au domicile de Kefu, dans le quartier résidentiel de Coorparoo. Un quartier bourgeois, situé à environ 4 km du centre de Brisbane. Là, ils ont tenté de voler la voiture de Kefu. L’origine ethnique des agresseurs n’a pas été communiquée, pour ne pas attiser les haines raciales.

Ce qui choque, c'est la violence employée par ces jeunes qui n’ont pas hésité à tenter de tuer leurs victimes avec machette, hache et couteau. Mais aussi cette forme d'abandon familial et le manque de contrôle des parents sur de si jeunes hommes, l’agression ayant eu lieu à 3h du matin.

Tim Horan : « On ne pense pas que cela puisse se produire dans des quartiers de Brisbane »

Les anciens coéquipiers de Kefu (60 sélections, champion du monde 1999) ont été très choqués par cette agression. Beaucoup ont préféré ne pas s’exprimer, sauf pour souhaiter un prompt rétablissement à leur ami et à sa famille. Matt Cockbain, qui jouait à ses côtés en équipe d’Australie et aux Reds, s’est toutefois dit immédiatement confiant: « Il est extrêmement solide, pas seulement au niveau physique. Toutai a aussi cette capacité mentale à la hauteur de son physique, qui l’aide à surmonter la douleur. C’est un battant et un gagnant. »

Et Cockbain de confier, toutefois, son effarement à l'annonce de ce fait divers : « Malgré tout, vous restez sans voix quand vous entendez les détails de l’agression et que vous savez qu’il lutte contre la mort, que sa famille a aussi souffert dans sa chair. » « C’est dingue ! » a déclaré Owen Finegan qui était le 4e larron de la 3e ligne des vainqueurs de la Coupe du Monde 1999.

Thoughts and Prayers to Kef and family.#PrayforKef https://t.co/L14R2Rk3uT

— Tim Horan (@TimHoran12) August 15, 2021

Tim Horan, légende des Wallabies, double-champion du monde (1991, 1999) aux 80 sélections, s’est dit incrédule devant tant de violence, en milieu de semaine : « On ne pense pas que cela puisse se produire dans des quartiers de Brisbane. Je pense que tout le monde du rugby est derrière lui et sa famille, pour leur souhaiter un prompt rétablissement. Les dernières nouvelles sont très positives pour Kefu et ses deux enfants. Par contre, Rachel, son épouse, doit encore subir des interventions pour sauver son bras. Mais la communauté du rugby est très solidaire et elle sera derrière les Kefu pour les soutenir moralement. »

Les All Blacks se souviennent aussi

Shane Drahm, ancien des Reds et très proche de Kefu, raconte avoir reçu des centaines de coups de téléphone et des messages de tous les coins du monde. « L’un des premiers messages que j’ai reçu provenait de Wayne Smith, qui entraînait les All Blacks quand ils perdirent la Bledisloe Cup sur l’essai de la dernière minute de Kefu, en 2001. »

Une autre légende des All Blacks a réagi très rapidement : Justin Marshall, qui jouait à la mêlée lors de ce fameux match et qui fut le dernier joueur à essayer de plaquer Kefu, sur son essai. « Il fait partie de ma vie. A jamais je suis lié à cette action, quand les Wallabies nous battent à la dernière minute, que « Kef » est celui qui marque l’essai et que je suis le mec qui était sous lui, espérant l’empêcher d'aplatir. Ce furent des jours merveilleux, même si on avait perdu. Alors, quand vous apprenez aux nouvelles ce qui lui est arrivé, vous n’arrivez pas à le croire… »

Thoughts and Prayers are with my Tongan brother Toutai Kefu & his family \u2764\ufe0f\u2764\ufe0f

— Sonny Bill Williams (@SonnyBWilliams) August 15, 2021

Sonny Bill Williams, All Black mais Tonguien d'origine, comme Kefu, a également posté sur Twitter : « Nos pensées et nos prières sont avec mon frère tonguien Toutai Kefu et sa famille. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jacques Broquet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?