Kolbe pourrait ne revenir à Toulouse qu'en décembre

  • Le casse-tête du retour des internationaux sudistes
    Le casse-tête du retour des internationaux sudistes Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les internationaux argentins et sud-africains de Toulouse et La Rochelle ont enchaîné saison en club et période internationale. Leurs clubs sont en train de travailler à la question de leurs vacances obligatoires afin de tabler sur une date de reprise. Mais tout ceci est complexe.

Mais quand reverra-t-on Cheslin Kolbe et Rhynardt Elstadt en Top 14 ? À l’heure actuelle, nul ne peut répondre à la question, qui vaut aussi pour Juan Cruz Mallia, Santiago Chocobares et Facundo Bosch. Ces cinq joueurs ont enchaîné la saison en club et les tests-matchs d’été sans s’octroyer les cinq semaines de vacances réglémentaires. Ces internationaux ne devraient, en théorie, pas pouvoir les prendre avant la fin du Rugby Championship, censé les occuper jusqu’au 2 octobre. Tout en sachant qu’à compter du 6 novembre, les tests-matchs d’automne débuteront pour les nations majeures.

Alors, les supporters toulousains et rochelais devront-ils attendre décembre pour retrouver leurs favoris sous les couleurs de leur club ? Pas si sûr… « Nous sommes en train de travailler avec les managers des sélections afin qu’ils nous donnent les éventuelles plages de repos accordées aux joueurs pendant la période internationale, explique Jérôme Cazalbou, manager du haut niveau, du côté d’Ernest-Wallon. Une fois que l’on aura toutes ces informations, nous construirons l’agenda des congés avec la commission et les représentants des joueurs. »

Un calendrier chamboulé ?

En clair, si les internationaux ont «coupé» quelques jours par-ci par-là, ils pourront éventuellement jouer en octobre. En sachant que chaque cas est différent. Juan Cruz Mallia, expulsé avec les Pumas le 10 juillet, à Cardiff, a pu souffler, au contraire de son compatriote Santiago Chocobares, à titre d’exemple. «Pour octobre, ça me paraît complexe concernant les Sud-Africains, reprend l’ancien demi de mêlée. Ce sera peut-être plus jouable avec les Argentins.» Mais tout peut encore changer. De l’autre côté du globe, le calendrier du Rugby Championship vient en effet d’être chamboulé par le reflux de la pandémie de coronavirus. Deux tests Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud ont ainsi été annulés, ceux du 25 septembre et du 2 octobre. Le «Four-Nations» ira-t-il à son terme ? Rien n’est moins sûr même si des plans B sont à l’étude. Son allègement serait en quelque sorte une bonne nouvelle pour les deux Stades, toulousain et rochelais, dans la gestion de ce dossier des congés.

Concernant les autres internationaux de l’hémisphère Sud sous contrat avec des clubs français, la situation est un peu plus claire : Cobus Reinach et Handre Pollard à Montpellier, Marcos Kremer et Nicolas Sanchez à Paris, Jeronimo de la Fuente et Bautista Delguy à Perpignan ou encore Eben Etzebeth à Toulon ont pu souffler avant le début des tests de juillet et devraient donc être disponibles pour deux ou trois journées de championnat avant de retrouver leur sélection le 6 novembre, au pays de Galles pour les Boks, à Saint-Denis pour les Argentins. Dans tous les cas, leur saison en club débutera véritablement à partir du mois de décembre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent BISSONNET (avec Marc DUZAN)
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?