Rugby Championship : c’est la pagaille !

  • Rugby Championship : c’est la pagaille !
    Rugby Championship : c’est la pagaille ! Dave Lintott / Icon Sport - Dave Lintott / Icon Sport
Publié le

Le forfait des All Blacks pour le test du 28 août à Perth ouvre une crise chez les Sudistes. Où et quand va se terminer le Tournoi ?

C’est la pagaille. Les Néo-Zélandais ont jeté un pavé dans la mare cette semaine en annonçant brutalement que les All Blacks n’iraient pas jouer leur test du 28 août à Perth face aux Wallabies. Ils ont aussi indiqué qu’ils ne recevraient pas les Sud-Africains comme prévu les 25 septembre et 2 octobre.

La NZRU a publié un communiqué qui a pris tout le monde de court, notamment les dirigeants australiens qui n’avaient jamais été informés de cette possibilité malgré des échanges fréquents ces derniers jours. Il semble que la décision a été prise sous l’influence du gouvernement de Wellington face à la (légère) reprise de la pandémie dans l’archipel. Les autorités ne veulent pas d’équipes étrangères sur leur sol. Pour le match de Perth la NZRU a invoqué le fait qu’elle n’avait pas reçu la confirmation écrite du gouvernement local avec l’assurance que les joueurs ne seraient pas en quarantaine. Un argument qui n’a convaincu personne, car ledit document était en cours de préparation et le premier ministre de l’Australie Occidentale avait déclaré qu’il n’y aurait pas de problème. Pour les Australiens la pilule est difficile à avaler car les 60 000 places du stade de Perth avaient été vendues.

La fin du tournoi en Europe et en France ?

Dave Rennie, le sélectionneur des Wallabies (de nationalité néo-zélandaise) n’y est pas allé de main morte dans ses déclarations en fustigeant l’égoïsme de ses compatriotes : "Ils ramènent tout à eux sans aucune considération pour les autres nations et les conséquences de leurs propres décisions pour les autres." (Lire l’entretien complet sur Rugbyrama.fr).

Mais il y a un second volet à cette affaire. Quand et où se dérouleront les matchs à venir ? Trois possibilités ont émergé, au Queensland (stades disponibles, réglementation souple), en Afrique du Sud (très touchée par la Covid) ou carrément en Europe avec des matchs à Paris, Cardiff, Dublin et Londres. Ce serait un mini-séisme, mais ce n’est pas du tout impossible car les retombées sont toujours plus fortes sur le Vieux Continent pour les grands partenaires tel Silver Lake, ce fonds d’investissement américain qui a acheté une partie des droits des All Blacks.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérôme PRÉVÔT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?