Sadourny : «Le talent, c’est une chose mais le plus important, c’est l’exigence envers soi-même»

  • Sadourny : «Le talent, c’est une chose mais le plus important, c’est l’exigence envers soi-même»
    Sadourny : «Le talent, c’est une chose mais le plus important, c’est l’exigence envers soi-même» Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Xavier Sadourny – L'entraîneur en charge de l’attaque Le technicien insiste sur la rigueur et la constance que devront avoir ses joueurs pour retrouver les sommets.

Trois semaines après la reprise de l’entraînement, comment répond le groupe aux exigences de la préparation ?

Honnêtement, ça se passe bien. On travaille dans la bonne humeur avec forcément un nouvel élan. Quand il y a de nouveaux entraîneurs, de nouveaux joueurs, ça apporte toujours une nouvelle dynamique. Le groupe est toujours sur cette phase d’apprentissage avant de basculer progressivement sur le début du championnat.

En quoi votre rôle a changé avec l’arrivée de Jono Gibbes ?

Mon rôle n’a pas fondamentalement changé. Jono a un projet clair en tête et il a évidemment la volonté de le mettre en place. Il intervient beaucoup sur le terrain, donc, il faut que l’on trouve notre alchimie même si elle est déjà là. Il faut que chacun apporte sa pierre à l’édifice mais le responsable reste Jono et c’est lui qui anime.

L’ASM a terminé la saison 2e meilleure attaque du championnat en termes d’essais marqués. Quels sont les points à améliorer pour rester dans ces standards ?

D’abord, garder la même envie d’attaquer. C’est essentiel pour rester sur ces hauts standards. Cela a toujours fait partie de l’ADN de ce club, on a des joueurs talentueux, maintenant il faut progresser sur deux choses : la rigueur et la constance. Pour moi, ce sont vraiment des points à améliorer avant de citer quelques secteurs précis : ces deux ingrédients doivent être au cœur de nos performances. Notre objectif premier sur le début de saison sera d’être rigoureux et constant, avant toute chose.

Il y a de nombreux espoirs au sein de l’effectif. Quelles sont les valeurs que vous essayez de leur inculquer ?

La première des choses est de faire les choses simplement mais de bien les faire. Cela reste un sport simple même si les règles sont déjà assez compliquées pour s’empêtrer (rires). Au-delà de ça, je connais la plupart des jeunes ici, je les ai tous eus en espoirs. S’ils sont là, c’est qu’ils ont forcément des qualités. Le talent, c’est une chose mais le plus important, c’est l’exigence envers soi-même en étant le plus travailleur possible, le plus précis possible, sans oublier de s’épanouir et de prendre du plaisir bien sûr. Je reviens à ce que je disais : ils doivent avoir les mêmes objectifs de rigueur et de constance que leurs collègues professionnels.

En parlant de règles, comment vous adaptez-vous à l’arrivée des nouvelles règles dès le début de saison ?

Nous avons beaucoup regardé les derniers matchs de la Nouvelle-Zélande pour observer cela, mais aujourd’hui, très sincèrement, il n’y a pas de vision à long terme et l’équipe n’a pas encore travaillé là-dessus. On va surtout voir sur les deux matchs amicaux comment ça se passe pour avoir plus de "billes" dans ce secteur. On sait qu’il y aura plus d’opportunités en attaque. On fera un premier état des lieux après les matchs d’Aurillac et de Lyon. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Propos recueillis par Clément LABONNE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?