Saga Oyonnax - Expérience et jeunesse

  • L’emblématique Valentin Ursache va disputer sa dixième saison sous le maillot oyonnaxien.
    L’emblématique Valentin Ursache va disputer sa dixième saison sous le maillot oyonnaxien. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Ici, on passe en revue l'effectif oyonnaxien pour la saison à venir !

Arrières > Après une saison compliquée, marquée par les blessures et qui ne lui aura offert que 36 minutes de temps de jeu, l’appétit et la motivation de Joffrey Michel ne laissent aucun doute. Il sera en concurrence avec l’expérimenté Tony Ensor qui la saison passée a tenu le poste à 19 reprises.

Ailiers > La jeunesse caractérise l’ensemble des prétendants à une place sur les ailes de la deuxième attaque du dernier championnat. Le Canadien Taylor Paris, qui a aligné 18 matchs avec Oyonnax la saison passée, et l’Irlandais Darren Sweetnam, ancien pensionnaire du Munster et de La Rochelle, apparaissent comme les plus expérimentés. Aurélien Callandret s’est imposé la saison passée comme un élément indispensable en ajoutant à ses qualités de finisseur la polyvalence pour aussi évoluer à l’arrière. Adrian Sanday, qui partage la même qualité, mais aussi Enzo Reybier, international moins de 20 ans, se chargeront d’entretenir une véritable concurrence. Pour Paul Gadea et Souleyman Coulibaly, le challenge sera de trouver du temps de jeu.

Centres > Après six saisons passées à Castres, Florian Vialelle s’est fixé un nouveau challenge en venant renforcer le centre de l’attaque oyonnaxienne. Il retrouve trois joueurs qui connaissent parfaitement le club de l’Ain, Pedro Bettencourt, dont la dernière saison a été contrariée par une blessure, l’expérimenté Gabiriele Lovobalavu dont les qualités de défenseur et de franchisseur ne sont plus à démontrer et Théo Millet qui a 24 ans n’a pas attendu pour démontrer son tempérament de leader. Face à eux, le jeune Léo Treilles, qui a quitté Clermont pour rejoindre l’Ain, tentera de gagner sa place.

Ouvreurs > Avec seulement trois mois d’écart et la même morphologie, Yohann Le Bourhis et Jules Soulan se ressemblent. Leurs qualités démontrées de buteurs les rapprochent un peu plus encore. La concurrence s’annonce intense entre ses deux joueurs qui de plus partagent les mêmes aptitudes à jouer et à faire jouer. Le premier a ses habitudes à Mathon, l’ex-Columérin a la lourde tâche de succéder à Lionel Beauxis. Face à eux, du haut de ses 20 ans, Justin Bouraux incarne la génération montante que le club de l’Ain veut faire émerger.

Demis de mêlée > Avec Jérémy Gondrand, qui entame sa sixième saison dans l’Ain, et Charlie Cassang, arrivé l’an passé, « Oyo » peut s’appuyer sur deux solides briscards rompus à toutes les subtilités du poste. La saison dernière, ils s’étaient partagés la tâche derrière la mêlée oyonnaxienne avec respectivement 23 et 29 matchs disputés. Le jeune et prometteur Ilan El Khattabi qui avait néanmoins trouvé du temps de jeu face à eux cherchera à franchir un cap cette saison.

Numéros 8 > Rory Grice et Luke Hamilton sont ce qu’il est convenu d’appeler des valeurs sûres. Resté près d’une année sans jouer, le Néo-Zélandais est revenu à son meilleur niveau. Il l’a démontré en enchaînant les rencontres au printemps dernier. Plus que jamais pour sa cinquième saison sous le maillot oyonnaxien, il aura à tenir un rôle de leader. L’Écossais a connu une première saison dans l‘Ain également compliquée par les blessures, mais les onze rencontres disputées sous le maillot rouge et noir lui ont permis de revendiquer le statut d’Oyoman.

Troisième ligne aile > À ce poste, Kevin Lebreton, arrivé de Rouen, est le seul nouveau venu. Ses qualités de gratteur et son efficacité dans les rucks doivent lui permettre de se faire une place aux côtés des valeurs sûres du club. Bilel Taieb et Etienne Herjean ont eux aussi ce profil de combattants acharnés, solides défenseurs mais également capables d’ouvrir des brèches. La jeune garde n’est pas en reste. Loïc Credoz a été l’une des grandes révélations de la saison passée. Son tempérament explosif lui a valu d’enchaîner 28 rencontres. Stoppé dans son élan par une rupture des ligaments Sacha Zegueur possède lui aussi des qualités de franchisseur. Gabriel Favier, le plus jeune de la liste à tout juste 20 ans, a déjà poussé les portes du groupe et entend bien récidiver.

Deuxième ligne > L’expérience peut être tenue comme étant le trait commun de la majorité des postulants. L’emblématique Valentin Ursache va disputer sa dixième saison sous le maillot oyonnaxien. Garant des valeurs des Oyomen, il offre aussi l’atout de la polyvalence en pouvant glisser sur le flanc de la troisième ligne. Phœnix Battye, Thibault Lassale et Manuel Leindekar connaissent tout aussi bien le club de l’Ain. Tous trois dépassent la barre symbolique des deux mètres. Précieux dans l’alignement, ils le sont tout autant dans les tâches obscures attachées au poste.

Trois autres joueurs complètent la liste. Tom Murday arrive du Japon précédé d’une solide et justifiée réputation de combattant qu’il s’est forgée à Agen. La jeune classe, composée de Enzo Melisse et Stephan Le Roux aura pour objectif de bousculer la hiérarchie.

Piliers > Quatre à gauche, quatre à droite. L’équilibre est parfait. Sur le flanc gauche, Tommy Raynaud s’impose désormais comme le taulier. Outre ses qualités techniques, il a pour lui l’expérience et une parfaite connaissance du jeu oyonnaxien. Adrien Bordenave est lui aussi une valeur sûre. Les 22 matchs disputés la saison dernière lui ont permis de démontrer l’étendue de son registre. Le Géorgien Beka Kakabadze, arrivé la saison passée à Oyonnax, a les moyens d’affronter cette redoutable concurrence. Le jeune et prometteur Enzo Segui intégre le quatuor avec la ferme intention de s’y faire une place.

À droite, les lignes ont bougé. En une saison, Thomas Laclayat a pris le leadership. Sous la houlette de Vincent Debaty, la révélation de la saison passée a changé de statut en mettant sa capacité de travail et sa détermination au service de ses qualités naturelles. Irakli Mirtskhulava, quant à lui, fort de sa maîtrise du poste n’a pas pour autant perdu ses prérogatives. Arrivé de Soyaux-Angoulème Thibault Berthaud est résolu à relever le nouveau challenge qui s’offre à lui. Face à ce trio, Nail Audoire incarne la génération montante.

Talonneurs > On prend les mêmes… Les trois prétendants au poste se le sont déjà partagé la saison passée. Précis dans l’alignement Manu Leiataua a aussi déjà démontré sa maîtrise sur les ballons portés et sa capacité à ouvrir des brèches. Benjamin Geledan s’inscrit dans le même registre Son explosivité lui confère un atout supplémentaire. Face à eux, le jeune Teddy Durand a fait mieux que trouver du temps de jeu la saison passée et entend bien confirmer.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?