3500 personnes pour célébrer Armitage et Couilloud aux Oscars Midi Olympique de Biarritz

  • Armitage et Couilloud célébrés, l’effectif présenté, retour sur les Oscars Midol à Biarritz
    Armitage et Couilloud célébrés, l’effectif présenté, retour sur les Oscars Midol à Biarritz Midi Olympique/Pablo Ordas - Pablo ORDAS
Publié le , mis à jour

Une foule nombreuse était hier soir, du côté d’Aguiléra, pour assister à la cérémonie des Oscars Midi Olympique. Ainsi, ils étaient plus de 2 500 à s’être assis en tribune Blanco pour voir Steffon Armitage et Barnabé Couilloud recevoir respectivement l’Oscar Midol et d’honneur.

La cérémonie, dirigée par Judith Soula, débuta sur les coups de 20 heures et rapidement, le numéro huit rouge et blanc fut appelé sur scène. Après une brève introduction, il eut même l’occasion de faire un remake de la séance de tir au but avec une tentative réussie après avoir heurté le poteau gauche. Passé ce coup de pied, le capitaine reçut divers cadeaux et fut mis à l’honneur au travers d’une vidéo retraçant l’ensemble de sa grande carrière et rappelant son palmarès exceptionnel (triple champion d’Europe et champion de France avec Toulon entre 2013 et 2015). 

Steffon Armitage aux Oscars Midol
Steffon Armitage aux Oscars Midol Midi Olympique/Pablo Ordas - Pablo ORDAS

« C’est complètement normal de célébrer Steffon, affirma Jean-Baptiste Aldigé. Je crois que même s’il n’avait pas eu le destin de la saison dernière, il aurait quand même fallu le célébrer pour l’ensemble de sa carrière et tout ce qu’il a fait. C’est amplement mérité, il n’y a pas grand-chose à dire. » L’international Anglais (5 sélections entre 2009 et 2011), garçon de peu de mots face au public, apprécia la soirée et ce second Oscar Midol après celui reçu pendant les années toulonnaises. 

Couilloud : « Ça vient un peu saluer le travail que j’ai réalisé pendant ces deux saisons »

Ensuite, ce fut au tour du jeune demi de mêlée Barnabé Couilloud de rejoindre l’estrade située sur la pelouse d’Aguiléra, face à des supporters biarrots comblés et nombreux. Pour son début de carrière prometteur et son importance au sein de l’équipe basque l’an dernier (32 matchs, 17 titularisations) il se vit remettre l’Oscar d’honneur. « Barnabé est encore contrat espoir et membre du centre de formation l’année prochaine, rappela le président Aldigé. Il est encore perfectible, il a beaucoup de choses à prouver et à apprendre, mais l’air de rien, à son jeune âge et au milieu de conditions pas faciles, c’est lui qui était titulaire pour le derby. Il a fait le job et il a désormais un super avenir qui s’ouvre à lui. »

Le @BOPBweb prépare actuellement le match de barrage qui l’opposera samedi à Grenoble dans son antre d'Aguiléra. Cette réussite, le jeune Barnabé Couilloud n’y est pas étranger. À 22 ans, il est le demi de mêlée biarrot le plus utilisé de la saison.https://t.co/kXC1FNYCq8

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) May 19, 2021

Le numéro neuf, de son côté, expliqua : « Ça fait toujours plaisir et ça vient un peu saluer le travail que j’ai réalisé pendant ces deux saisons. Mais il ne vient pas que de moi, c’est celui du tout le club, des partenaires, du staff. Cette récompense représente un peu de fierté et un beau parcours qui, je l’espère, ne va pas s’arrêter là. »

Peyresblanques, Millar et Saili acclamés, le président Aldigé règle ses comptes

Avant ça dès 18h30, le président du club basque Jean-Baptiste Aldigé en avait profité pour présenter l’effectif rouge et blanc à ses supporters. Les internationaux Kuridrani, Dixon ou Cronin étaient bien entendu présents (seul Cubelli, rentré deux semaines en Argentine pour soigner sa blessure au poignet, manquait à l’appel) et à l’applaudimètre, l’increvable Guy Millar, l’enfant du club Lucas Peyresblanques, le héros de l’accession Steffon Armitage ou le métronome Francis Saili furent les plus acclamés. 

3 500 personnes étaient présentent à Biarritz pour les Oscars Midol
3 500 personnes étaient présentent à Biarritz pour les Oscars Midol Midi Olympique - Midi Olympique

Aussi, le patron du BO en profita pour adresser un message à la maire de Biarritz au sujet d’Aguiléra et du projet de délocalisation de la structure professionnelle. « Je sais les supporters très inquiets de l’avenir du club, souligna-t-il. Ils ont tous peur de ce qui pourrait arriver et qui est parti pour arriver. J’ai voulu avoir des mots positifs pour ouvrir à mon tour une discussion constructive, positive et réelle avec la mairie de Biarritz. Madame Arostéguy, il y a deux mois, m’avait donné rendez-vous dans vos colonnes. Ce soir, je lui donne rendez-vous avec les Biarrots. Après un an de mandat, j’espère qu’elle va enfin commencer de donner l’envie d’avoir envie à tous ceux qui aiment le Biarritz Olympique. »

Jean-Baptiste Aldigé aux Oscars Midol
Jean-Baptiste Aldigé aux Oscars Midol Midi Olympique/Pablo Ordas - Pablo ORDAS

Avant de poser le micro, le président du BO régla aussi ses comptes avec son homologue bayonnais, Philippe Tayeb. Les deux hommes ne s’apprécient guère et les récentes sorties médiatiques du patron bayonnais poussèrent Jean-Baptiste Aldigé à réagir. Il déclara : “Il essaye sans doute d’exister comme il peut entre un manager sportif très compétent et un maire de la ville qui est en fait le réel président de Bayonne. Je l’ai vu de nombreuses fois s’attaquer à moi ou avoir des remarques par rapport au Biarritz Olympique. Je n’avais jamais répondu. Qu’il se contente de gérer sa saison. J’ai lu qu’il s’auto proclamait lui-même ultra favori de Pro D2, qu’il nous expliquait la masse salariale et le budget de l’Aviron dans deux ou trois ans. Il a une capacité de projection qui m’épate. Je leur souhaite vraiment qu’il le réalise, mais si ce n’est pas le cas, j’espère que les gens sauront s’en souvenir, car je trouve qu’il parle beaucoup.”

Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?