Jazeix, le baptême du feu

  • Jazeix, le baptême du feu
    Jazeix, le baptême du feu Midol - Stephanie Biscaye
Publié le

Licencié à Mâcon l’an passé, il a vécu une saison particulière. Ce soir, il renoue avec la compétition et redécouvre un championnat qu’il avait connu avec le Stade montois en 2016. 

Le public d’Albert-Domec va faire connaissance avec les nouvelles recrues. Parmi lesquelles l’ex-Toulonnais et pilier droit Jérémie Boyadjis, le demi de mêlée et ex-palois, Samuel Marques, l’ouvreur international moins de 20 ans irlandais Johnny McPhilips et un certain Louis-Mathieu Jazeix. Ce dernier est moins connu que ses illustres coéquipiers. L’an dernier, il était licencié à Mâcon en Fédérale 1 et n’avait pas trop eu l’occasion de s’illustrer puisqu’au mois d’octobre, la compétition a été suspendue. Après deux excellentes prestations lors des deux rencontres amicales face à Provence rugby, Louis-Mathieu a gagné le droit de figurer sur la feuille de match.

À 28 ans, celui qui peut évoluer au poste de troisième ligne centre ou de flanker n’était pas forcément destiné à une carrière rugbystique. Originaire de Libourne, sa première passion sportive était le football. Sommelier diplômé, l’autre partie de son existence était consacrée aux grands crus bordelais.

Champion de France espoir avec le Stade montois

« Sous les conseils de mon beau-père, j’ai fait un essai à Libourne en minime. Finalement, le rugby m’a séduit », précise Louis-Mathieu. Tout s’enchaîne ensuite dans le bon sens. De Libourne, il rejoint les jeunes de l’UBB, ensuite les espoirs clermontois puis ceux du Stade montois. Promu capitaine, il remporte le titre national Espoirs 2 face à Oyonnax en 2016. Cette année-là, il est appelé à trois reprises en équipe fanion face à Perpignan, Béziers et Pau. Désireux de posséder un statut de titulaire, il rejoint Mâcon où, pendant quatre saisons, il a pris de l’assurance et de l’épaisseur en Fédérale 1. Pendant ce passage en Bourgogne, son profil a intéressé Christian Labit et Mathieu Cidre. « Louis Mathieu est un joueur qui a les pieds sur terre. Il est bien installé dans la vie. Le joueur a d’énormes qualités physiques et techniques. À l’entraînement, il est exemplaire. Il a fait le pari de rejouer en Pro D2 après un passage en Fédérale 1, ça montre sa force de caractère », souligne Mathieu Cidre.
Cinq ans après sa dernière feuille de match en Pro D2, Louis-Mathieu retrouve ce niveau de compétition. Ce soir face à Rouen, il n’a qu’un seul objectif, décrocher la victoire afin de bien lancer la saison de l’USC.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
David Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?