Nevers a compté les jours

  • Nevers a compté les jours
    Nevers a compté les jours Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Face à des Vannetais impressionnants l’an passé, les Usonistes doivent s’imposer pour marquer leur territoire et les esprits dans un début de saison à l’étouffée.

Pour les retrouvailles majuscules avec ses supporters au Pré-Fleuri, l’Uson a vu le hasard du tirage au sort lui assigner un adversaire au diapason de la fête : Vannes, auteur d’une saison 2020-2021 presque parfaite en survol de la Pro D2, aile contre aile avec l’Usap avant la chute déchirante en demi-finale contre le BO.

Mûris, encore renforcés, les Bretons font partie des favoris logiques d’un championnat dans lequel les Neversois brûlent de retrouver un rang de barragiste après être restés bloqués au seuil du buffet des phases finales. « On a tellement eu la rage d’échouer à cette septième place », souffle le deuxième-ligne Thomas Ceyte, d’autant plus frustré d’avoir suivi en tribune la seconde partie de la saison avec l’ahurissante cohorte des blessés. « On a mangé notre pain noir, on a eu beaucoup de blessés. À nous d’écrire l’avenir. »

Les deux mois de préparation soignée, conclus par trois victoires (Montauban, Grenoble et Bourg-en-Bresse), ont remis le groupe sur les rails, donnant un sentiment diffus de confiance retrouvée et d’alchimie réussie entre anciens et recrues : « On est repartis dans une dynamique très positive, cela se voit au niveau de la cohésion et des matchs de préparation. Mais tout ça ne sera validé que par une victoire face à Vannes et un bon début de championnat », prévient Thomas Ceyte.

Des amicaux inconstants

Le pedigree de l’adversaire liminaire n’effraie pas l’amateur de joutes ardentes : « Il y en a qui n’aiment pas commencer en recevant une très grosse équipe. Moi je pense que c’est très bien de retrouver nos supporters dans ce contexte. On espère que tout le monde viendra dans notre sillage et qu’on va enclencher tout de suite. » Avec quatre défaites l’an passé dans un Pré-Fleuri à huis clos, dont la première face à Vannes (35-22) fin octobre, l’Uson a ressenti en creux à quel point le public était essentiel dans son rendement. Le manager Xavier Péméja, biberonné à la « cuvette » de Sapiac et ex-pensionnaire des chaudrons de Bourgoin et Bayonne, le sait mieux que quiconque, appelant à chaque occasion de l’été le public à revenir en masse chauffer les 7 500 sièges : « Le Pré-Fleuri, c’est un stade qui vibre énormément quand il est plein. Il y a des clubs qui ont l’habitude de jouer devant peu de monde, nous non. On l’a senti l’an dernier ; quand le stade était vide, c’était très déstabilisant pour nos joueurs. »

Sans s’attarder sur le bilan des rencontres de présaison, victorieuses mais inconstantes, le coach est désormais tourné vers « l’échéance » capitale face à Vannes : « On a fait des matchs avec des hauts et des bas, c’est dans la normalité de la préparation. Mais si on ne fait pas un match entier contre Vannes, on va souffrir. C’est le premier match de la saison, on doit le gagner. On ne doit pas sortir de cette rencontre sans avoir tout donné, sans avoir fait en sorte que les supporters soient fiers de nous. On doit porter haut le nom de Nevers, on est le vecteur de communication le plus important pour la ville. À nous de donner aux gens l’envie de revenir au stade. On est dans un échange, il y a des liens qui doivent être recréés. »

Comme le staff et ses coéquipiers, Thomas Ceyte a compté les jours jusqu’à ce 27 août : « Si on gagne d’entrée contre une très grosse équipe, ça va donner le ton pour la saison. Ça va nous faire du bien de retrouver les supporters, ils nous ont manqué l’an dernier ; quand il y a 5 000 ou 7 000 personnes qui poussent, ça secoue tout le monde. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien Chabard
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?