Agen a des raisons d’espérer !

  • Les Agenais d'Arnaud Duputs tenteront de signer une première victoire vendredi face à Béziers.
    Les Agenais d'Arnaud Duputs tenteront de signer une première victoire vendredi face à Béziers. - Pablo ORDAS
Publié le

Les Lot-et-Garonnais n’attendaient pas de miracle pour leur déplacement chez le favori. Mais leur comportement leur a donné la confiance qui les avait fui la saison dernière.

"Quand j’ai fini le match, je n’ai pas du tout eu le sentiment que j’avais eu l’an dernier. L’équipe est vraiment partie." Les propos de Louis Gauban reflètent les nouvelles dispositions d’Agen. Même battus, dominés, les Agenais se trouvent de nouvelles raisons d’espérer, d’exister enfin après leur dernière saison catastrophique. L’accent avait été mis sur le contexte. Les Lot-et-Garonnais savaient la tâche délicate, voire insurmontable, face au favori. Alors, leur examen était ailleurs. "Notre but était de montrer du caractère, souligne David Ortiz. Montrer qu’on allait être présent. L’entame a été positive mais sans être récompensée. à la mi-temps, l’objectif était de ne pas lâcher. Même s’il y a une grosse différence de niveau, il ne faut pas se mentir, les garçons ont montré du caractère et c’est une défaite qui va nous permettre de poser les fondations pour grandir."

Le SUA n’a pas craqué en deuxième période, comme toujours la saison dernière. Un comportement à retenir, source d’optimisme. "C’est une nouvelle saison, continue l’entraîneur des avants. Notre discours c’est de repartir sur une page blanche. Le contexte, ici, n’était pas idéal pour démarrer. Mais il y a un bon socle pour continuer à progresser. Il faut nous laisser le temps pour mettre les choses en place. Je le répète, Bayonne ne joue pas dans la même division que nous."

Un vrai test de caractère

Les hommes de Vincent Farré ont réussi à tenir le score tant bien que mal en deuxième période. "Les Basques ont su, malgré leur relâchement, maintenir un niveau assez élevé. On a su tenir fort, dur, précise David Ortiz. Se donner les occasions. Mais encore une fois, il faut gagner en pragmatisme. On fini très bien mais plus par notre caractère, notre capacité à rester dans le match."

Agen veut maintenant monter en puissance. Et voit se profiler la venue de Béziers à Armandie comme le match qui lancera vraiment sa saison. "Là,c’était un vrai test de caractère. Béziers, premier match à domicile, forcément, ça aura une autre saveur."

La conclusion de David Ortiz trouve écho chez les joueurs. "On sera prêt pour gagner cette fois-ci ! ", croit fermement Louis Gauban pour effacer vingt-sept défaites consécutives…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Edmond LATAILLADE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?