Amateurs : Profiter de la dynamique chartraine

  • Le manager Thibaud Di Pasquale (à droite) à est allé chercher Nicolas Lafon (à gauche) pour entraîner Dreux avec lui. Photos Jean-Claude Boyer
    Le manager Thibaud Di Pasquale (à droite) à est allé chercher Nicolas Lafon (à gauche) pour entraîner Dreux avec lui. Photos Jean-Claude Boyer
  • Profiter de la dynamique chartraine
    Profiter de la dynamique chartraine
Publié le

La montée de Chartres en Fédérale 1 et la réorganisation du staff technique ont crée une opportunité de progression.

Quatre joueurs de Chartres signeront à Dreux dans les prochaines semaines, avant le démarrage du championnat régional Honneur de la Ligue du Centre-Val de Loire. Quatre anciens joueurs de la réserve de Fédérale 2 qui n’ont pas trouvé leur place dans l’effectif de la nouvelle équipe des espoirs chartrains. En acceptant la montée administrative en Fédérale 1 proposée par la Fédération, ce club de Chartres est entré dans une nouvelle dimension, dont les joueurs de plus de 23 ans qui dépassent la limite d’âge "espoir", et qui ne sont pas considérés en première, ont été exclus. Dans un premier voyage, quatre de ces joueurs ont donc choisi d’aller disputer le championnat régional chez les voisins de Dreux. Les deux clubs sont amis, la synergie est assez naturelle. Ils sont associés chez les moins de 16 ans et de 18 ans en niveau national. La montée de Chartres a donc profité aux Drouais de façon assez mécanique, et leur profitera encore la saison prochaine : Chartres sera encore en Fédérale 1 dans un an quand sera appliquée la nouvelle mouture des championnats fédéraux puisqu’il n’y aura pas de descente. Voilà au moins deux années de prospérité annoncée que les responsables de Dreux ont voulu vivre de la meilleure des façons.

Nicolas Lafon, de la Fédérale 2 à l’Honneur

Après deux années de covid et de restrictions sanitaires, qui ont touché comme partout ailleurs à la dynamique générale, les Drouais ont décidé de changer leur staff technique senior pour relancer la machine, et accompagner du mieux possible l’opportunité chartraine. Sur l’équipe première, ils sont allés chercher Nicolas Lafon à Plaisir (Fédérale 2) pour entraîner les avants aux côtés du manager Thibaut Di Pasquale. Sur la réserve, les deux anciens joueurs, Tony Briard et Florian Charboneau, ont été sortis de leur retraite et entraîneront ensemble. "Je suis une personne de projet et non de niveau, commente son arrivée Nicolas Lafon. Peu importe de descendre de Fédérale 2 à la division Honneur. J’entraînais Plaisir mais je travaille au service des Sports de Mantes-la-Jolie et mes deux enfants étaient déjà licenciés au club de Dreux. La relation existait déjà. Et quand Thibaud m’a appelé pour me proposer d’entraîner avec lui, j’avais déjà pris ma décision d’arrêter à Plaisir. J’ai trouvé très intéressant le projet qu’il m’a présenté de développement de l’équipe senior et du club. La montée de Chartres en Fédérale 1 peut favoriser une dynamique un peu semblable à celle que Rouen a créée en Normandie. Tous les clubs voisins en profitent là-bas. Il est possible de faire exactement la même chose dans le Centre."

Les joueurs semblent adhérer à cette idée à cette heure. Parallèlement aux quatre arrivées de Chartres, le club de Dreux a enregistré les venues de près d’une quinzaine de nouveaux licenciés. Ce qui portera l’effectif global à plus de soixante joueurs. Un bon réservoir en Honneur.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Guillaume CYPRIEN
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?