Heath Backhouse (Albi), la France pour maison

  • Arrivé en 2018 au Biarritz olympique en qualité d’espoir, il a totalisé vingt-deux feuilles de match en Pro D2 dont dix-neuf la deuxième année pour seize titularisations
    Arrivé en 2018 au Biarritz olympique en qualité d’espoir, il a totalisé vingt-deux feuilles de match en Pro D2 dont dix-neuf la deuxième année pour seize titularisations Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Albi a réalisé un joli coup en enrôlant le prometteur deuxième ligne sud-africain, Heath Backhouse.

Tout vient à point à qui sait attendre. En matière de recrutement, Albi a pleinement justifié l’adage. Commencé bien après les autres écuries de Nationale, le club tarnais a cravaché pour renouveler un tiers de son effectif. Il n’en a pas moins réalisé de jolis coups comme le dernier en date en faisant signer pour les deux prochaines saisons le jeune (il fêtera ses 23 ans début septembre) Heath Backhouse. Si ce nom est encore inconnu du grand public, il résonne pour nombre de managers.

Arrivé en 2018 au Biarritz olympique en qualité d’espoir, il a totalisé vingt-deux feuilles de match en Pro D2 dont dix-neuf la deuxième année pour seize titularisations ! Excusez du peu. Logiquement ses prestations ont tapé dans l’œil de plusieurs clubs. Las, les émoluments de formation exigés par le club basque ont refroidi les ardeurs. Le joueur a donc choisi de retourner dans son pays natal pour faire oublier sa dette.

C’était sans compter sans l’opiniâtreté de Mathieu Bonello qui a su faire revenir le deuxième ligne en France, un contrat de deux ans en poche. Non seulement il va apporter sa fraîcheur mais déjà son expérience du haut niveau sur un poste où les Albigeois manquaient de profondeur avec seulement Matthieu André, Gianni Gaillard et l’espoir Charles Fourès seuls spécialistes. Une chose est sûre, ce championnat de Nationale peut vite devenir un tremplin pour des talents prometteurs tel que Heath Backhouse qui, en y rebondissant, contribueront à faire augmenter son niveau tout en visant plus haut.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Renaud SOREL
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?