In Extenso Supersevens 2021 - Tout en maîtrise, Monaco s'offre le doublé

  • Une semaine après sa victoire à Toulouse, la sélection monégasque a récidivé en dominant le RCT en finale.
    Une semaine après sa victoire à Toulouse, la sélection monégasque a récidivé en dominant le RCT en finale. In Extenso Supersevens
Publié le

Monaco continue d'impressionner avec un tournoi entièrement maîtrisée. Les joueurs de la Principauté se sont offerts un doublé en venant à bout d'une brave équipe de Toulon en finale (29-7).

Le stade Marcel-Deflandre était totalement conquis par l'esprit Sevens. Les spectateurs rochelais ont profité du retour du rugby dans leur antre avec un véritable festival de cadrages débordements, d'offloads et autres gestes spectaculaires propres aux grands espaces du rugby à 7. Les gradins étaient remplis de déguisements plus extravagants les uns que les autres, de la nonne à la plante verte en passant par les tortues ninjas.

Sur le terrain, les matchs s'enchaînent et l'équipe locale sortait de belles performances. Mais la Rochelle tombait sur l'ogre monégasque. Galvanisés par l'exploit qui s'offrait à eux, les Rochelais laissaient échapper la victoire sur un essai de Philip Wokorach inscrit sur la sirène. Une défaite crève-coeur pour les supporters mais qui n'a pas fait retomber l'ambiance dans les tribunes, dont les enceintes crachaient une multitude de musiques électro dès la fin de la rencontre.

Monaco surnage la troisième étape

Quelle équipe de Monaco. Équipe au potentiel inconnu avant le début de la compétition, les hommes de Frédéric Michalak ont dominé les débats à Toulouse et La Rochelle. Bien aidé par la superstar sud-africaine Cecil Afrika, de nouveaux noms ont mis le feu à Marcel-Deflandre, on pense notamment à Saimone Qeleca, joueur d'Honneur déjà en contact avec des clubs de Pro D2, ou encore Lancelot Luteau et Joris Demai Hamecher.

Malgré la domination, les Monégasques se sont employés pour arriver en finale. Vainqueur d'un Stade toulousain tenace en huitième de finale, les champions en titre se faisaient peur contre le Stade Rochelais (14-10). En demi-finale, ils avaient droit à un remake de la finale de Toulouse face à des Barbarians toujours aussi dangereux. La finale fut disputée une mi-temps avant de voir les hommes en blancs venir à bout d'une valeureuse équipe toulonnaise trop usée pour contenir les offensives adverses en deuxième période.

Les clubs français se rebellent

Double vainqueur d'étape, Monaco n'a pas volé ses trophées. En face, les clubs français ont mis du temps pour s'adapter à cette nouvelle compétition et à une nouvelle façon de jouer au rugby. Les joueurs, quasiment tous habitués au style à 15, ont produit des performances moyennes lors de la première étape. Hormis le Racing 92 et Pau, peu de clubs parvenaient à mettre en place un système de jeu un minimum rodé.

Mais cette étape de La Rochelle a vu émerger de belles surprises à l'image de Toulon, finaliste malheureux, Clermont, quatrième du tournoi, et La Rochelle, presque vainqueur de Monaco. S'il y a encore du travail, cette compétition offre une belle promesse d'avenir pour le rugby à 7 en France. Rendez-vous le 13 novembre pour voir qui des 8 clubs qualifiés va remporter ce nouveau championnat à Paris.

Gauthier BAUDIN
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?