Saga amateur - Saint-Amour-Coligny : ambition affirmée

  • Les coalisés jurassiens et aindinois se battent au quotidien pour faire vivre le rugby de village dans leur secteur.
    Les coalisés jurassiens et aindinois se battent au quotidien pour faire vivre le rugby de village dans leur secteur. MIDOL - MIDOL
Publié le

Quatrième Série  Invaincu lors des deux saisons amputées, Saint-Amour-Coligny veut quitter le fond du championnat Aura, sur la lancée de l’arrivée à maturité de ses jeunes formés au club et d’éléments expérimentés.

Il y a deux semaines, Massy a posé ses valises à Saint-Amour-Coligny pour un stage d’une semaine. Le manager francilien, Julien Maréchal, a emmené son groupe dans son premier club. L’ancien deuxième ligne l’avait quitté en juniors avant de partir à Lons-le-Saunier puis de poursuivre sa carrière au Stade français, puis à Aurillac avant de terminer à Massy. « Nous avons gardé contact », explique Arnaud Burtin, l’entraîneur de l’équipe jurassienne, et une des chevilles ouvrières du club. « Quand il était dans le coin, il passait, voire venait s’entraîner avec nous. Maintenant, il va être beaucoup pris ! »

Arnaud Burtin a profité de l’occasion pour échanger et assister aux entraînements, avant de reprendre enfin le fil interrompu depuis trop longtemps. Saint-Amour a hâte de retrouver les terrains pour reprendre à l’endroit où il s’était arrêté. Après dix ans au plus bas niveau, le club veut enfin décoller, sur les ailes de sa première génération de joueurs formés au club, qui arrive à maturité. « Nous avons attaqué la formation il y a douze ans », rappelle le technicien, qui sera associé cette saison sur le banc à Fabrice Brenot, Denis Marion et Fabrice Maréchal. « Les joueurs les plus âgés ont 25 ans, les plus jeunes 18 ans. »
Fort d’un effectif de quarante joueurs, de la création d’une deuxième équipe, qui disputera des matchs amicaux une fois par mois, l’ambition est de quitter la Quatrième Série et de viser à moyen terme un peu plus haut. Après une désillusion en 2019, terminée à la quatrième place dans une poule concurrentielle où les positions se sont jouées à rien, l’équipe n’avait pas perdu de matchs en 2019-2020. Elle avait repris sur le même rythme en septembre et octobre dernier lors de la saison mort-née. Versé initialement dans une poule de brassage avec Trévoux-Châtillon, Sathonay, Mions, le Rugby des Monts - qui pourrait être modifiée - le club confirment les ambitions de ces dernières saisons.

Club de village

Elles sont renforcées par l’arrivée de neuf éléments, dont quatre de Montrevel-en-Bresse. Venus de club de niveaux supérieurs, trentenaires pour la plupart, ils apporteront l’expérience qui faisait défaut à l’équipe, si précieuse dans les matchs décisifs. « Ils viennent pour s’inscrire dans un projet sur plusieurs saisons, explique Arnaud Burtin. Nous espérons rejoindre la Promotion Honneur, en plusieurs étapes. » Club de village, il sera difficile d’aller plus haut. D’autant que le club a bien conscience des difficultés actuelles. Au fil des dernières saisons, il a vu péricliter et disparaître plusieurs de ses voisins : Bény, Simandre-sur-Suran, Lavancia-Dortan… « Nous sommes le dernier petit club à cinquante kilomètres à la ronde… Le rugby de village va être de plus en plus compliqué… »
Avec des jeunes issus de son école de rugby, Saint-Amour va essayer de prouver qu’il est encore possible de s’élever et de vivre de belles aventures. Ce serait une belle récompense pour les dirigeants et les joueurs, et cela donnerait peut-être des idées à d’autres, ou rallumerait la flamme chez d’autres.

Entente Saint-Amour-Coligny :

Date de création : 1972
Nombre de licenciés : 135
Plus haut niveau atteint :  Fédérale 3
Palmarès : Champion du Lyonnais Promotion Honneur : 1996. Champion du Lyonnais Première Série : 1995. Champion du Lyonnais Deuxième Série : 1994. 
Budget : 26 000 €

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?