Saga Auch - Le renouveau auscitain

  • les entraîneurs : Grégory Menkarska (manager) et Patrick Bosque, le président Jean Michel Justumus et le maire d’Auch Christian Laprebende, fiers de leur groupe 2021-2022.
    les entraîneurs : Grégory Menkarska (manager) et Patrick Bosque, le président Jean Michel Justumus et le maire d’Auch Christian Laprebende, fiers de leur groupe 2021-2022. MIDOL - MIDOL
Publié le

Fédérale 1 - Contraint d’évoluer en Honneur en 2018, le RCA a retrouvé un niveau plus conforme à son statut. Il redevient ambitieux.

L’année 2017 restera à jamais la plus cruciale de toute l’histoire du rugby auscitain. Alors en Fédérale 1, le FC Auch Gers, en souffrance financière, est contraint de déposer le bilan. La DNACG prononce alors une rétrogradation en Fédérale 3. Le club n’est pas au bout de ses surprises puisque début juillet, il disparaît des écrans radars. Le glorieux FCAG, fort d’un double titre de champion de France de Pro D2 en 2004 et 2007, vainqueur du Bouclier européen en 2005, n’existe plus. Auch est rayé de la carte du rugby français. Mais comme la nature a horreur du vide, sous les cendres fumantes du FCAG, le RC Auch est créé au cœur de l’été auprès des instances administratives et de la FFR. La nouvelle structure, présidée par Jean-Michel Justumus, ne va pas évoluer au sein du dernier échelon fédéral mais en Honneur. Deux figures de feu le FCAG, Grégory Menkarska et Patrick Bosque, dit « Titi », sont nommés entraîneurs. « La saison en Honneur, ce fut quelque chose de spécial, précise Patrick Bosque. Il a fallu, tout d’abord, remettre en selle deux équipes seniors. Pour la principale, nous pouvions compter sur les espoirs. Et pour réserve, nous avons fait appel aux anciens. à 45 ans, certains ont repris du service. Personnellement, je leur en suis très reconnaissant. Dans le championnat Honneur, nous avons fait le bonheur des trésoriers. à Maubourguet, au Marquisat, Oursbellille-Bordères, les stades étaient pleins. Finalement, nous finissons premiers de la poule unique, ce qui nous a permis d’accéder en Fédérale 3. Cette expérience nous a forgé le caractère. »

« Nous sommes redevenus attractifs »

La saison suivante, le RCA et sa jeune phalange sont sacrés champions de France de Fédérale 3 aux dépens de Courbevoie. En 2020, malgré l’arrêt de la compétition, sa première place de la poule lui a offert une promotion administrative au sein du plus haut niveau fédéral. Le blason du rugby auscitain est désormais redoré. De l’école de rugby jusqu’aux seniors en passant par les féminines, le club peut se flatter de posséder une équipe dans chaque catégorie d’âge. Pour la mise en place de la nouvelle saison, le duo Menkarska-Bosque a de bonnes raisons d’être sereins voire optimistes. « Nous sommes redevenus attractifs, précise le second. Des joueurs viennent spontanément frapper à la porte du RCA. Et, surtout, nous enregistrons des retours au club, ce qui montre que notre image est positive. »

Avec dix nouvelles recrues dont la signature de l’ancien arrière de Massy, Johan Demai-Hamecher, le club s’autorise à ambitionner la qualification voire d’accéder en Nationale 2 (lire l’interview ci-dessous). Un beau défi à relever pour la jeunesse auscitaine et les deux historiques, Anthony Lagardère et Clément Briscadieu. Tous deux ont connu les fastes du Top 14 et du ProD2. Avant de remiser définitivement les crampons aux vestiaires, ils aimeraient bien ajouter une ligne supplémentaire à leur carte de visite. Dimanche, lors de la réception de Bagnères-de-Bigorre, les Auscitains vont passer un premier test grandeur nature. En attendant, le cœur du rugby auscitain s’est remis à battre s’est remis à battre. Et c’est bien là, l’essentiel.

Rugby Club Auch :

Date de création : 2017 (1897 pour le FC Auch)
Nombre de licenciés : 450
Plus haut niveau atteint : Fédérale 1.
Palmarès : Champion de France Fédérale 3 : 2019. Champion réserves Honneur Armagnac-Bigorre : 2018.
Budget : 750 000 €

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?