Deuxième chance pour nouveau départ

  • Le groupe narbonnais doit se relever
    Le groupe narbonnais doit se relever Aurélien Delhandhuy - Aurélien Delhandhuy
Publié le

Après une lourde défaite contre Mont-de-Marsan, le RCN a pris conscience des exigences du Pro D2 et devra se mettre au niveau face à Rouen.

La semaine dernière, cette équipe narbonnaise a été frappée de plein fouet par la dure réalité du monde professionnel. Si les hommes de Julien Seron n’ont pas été au niveau face aux Montois, cette défaite leur aura tout de même permis de prendre pleinement conscience des exigences de cette compétition : "L’intensité du combat n’était pas celle que certains avaient connue avant la Pro D2, donc il y a eu des prises de conscience individuelles pour certains et collectives pour d’autre. Il faut comprendre ce qu’est réellement la Pro D2 en termes d’intensité, de combat et de dureté. Aujourd’hui, je sens les joueurs dans un bon état d’esprit, ils ne sont pas désabusés mais plutôt frustrés et agacés. J’ai réitéré les propos que j’avais avant ce premier match, en leur disant que j’avais confiance en eux et que malgré la contre-performance on resterait soudé", explique Julien Seron.

Apprendre de ses erreurs

Rester soudé avec un bel état d’esprit sera primordial mais pour rivaliser avec cette équipe de Rouen comme avec les autres, il faudra aussi et surtout répondre aux défis physiques. Une défaite aura éternellement un goût amer, mais quoi qu’on en dise elle restera toujours bénéfique. Dans ce sens les Orange et Noir vont pouvoir tirer tout le positif de cette dernière rencontre, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs et montrer un tout autre visage lors de cette deuxième journée de Pro D2. Il faudra être prêt mentalement et physiquement à livrer un combat intense, avec plus d’intentions, d’agressivité et de rigueur.

Pour le manager du RCN, il est essentiel "de pouvoir être à la lutte du début à la fin. Si on repart avec un scénario tel que celui contre Mont-de-Marsan on ne pourra pas batailler. Il ne faut pas se tirer une balle dans le pied, donc le mot d’ordre c’est d’être au contact jusqu’à la fin pour espérer ramener des points de Rouen". Les objectifs sont clairs et il faudra s’accrocher pour y parvenir, sachant que le RCN connaît un nouveau coup dur avec l’absence de son capitaine Louis-Benoit Madaule, sorti sur commotion contre Mont-de-Marsan et indisponible pour plusieurs semaines.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?