L’UBB veut éviter d’être prise en étau

  • Les Bordelais veulent éviter le piège tendu par les Biarrots.
    Les Bordelais veulent éviter le piège tendu par les Biarrots. - Icon Sport
Publié le

Les Girondins se sentent prêts à éviter le piège face à un adversaire qu’ils ont observé en préparation.

On les a quittés sur une défaite qui ressemblait à un succès, cette demie perdue d’un rien face à Toulouse, avec quelques coups du sort contre elle et, la fameuse décision sur la dernière pénalité. A la veille de reprendre les choses sérieuses, on n’a pas senti les Bordelais traumatisés, au contraire. On les a même sentis prêts à en découdre après deux match amicaux plutôt positifs dont le premier contre Biarrtz justement, hasard de la programmation.

À Lille, l’UBB avait dominé le BO mais moins nettement que ne l’indique le score. C’est l’avis de Christophe Urios. À vrai dire, on a le sentiment que Bordeaux n’a pas tiré le meilleur numéro avec ce déplacement chez un promu en ouverture du Top 14. Affronter pour commencer une équipe qui monte, portée par un certain enthousiasme, sans trop de blessés, soutenue par un public motivé, ça ressemble à un vrai traquenard.

« Une chose est certaine, nous allons chez un promu qui a beaucoup d’arguments pour nous mettre en difficulté. Oui, il y aura de l’engouement pour un match événement pour eux, c’est une équipe qui a beaucoup d’expérience. Il ne faudra pas être surpris par l’engouement puisque nous n’en avons pas vécu depuis un an et demi.»

Christophe Urios sait donc où il mettra les pieds. Le coach de l’UBB a une vision assez claire des secteurs sensibles de cette partie. Même un match amical de tout début de saison a ses enseignements. «On sait comment ils vont nous aborder. Ils vont chercher à nous prendre sur les mauls car on n’a pas été bons là dessus à Pau, ils vont tenter de nous mettre la pression dans le jeu au sol parce qu’ils sont très bons là-dessus. Ils vont aussi tenter de nous tenir debout et nous ralentir le jeu. On le sait, on l’a vécu il y a quinze jours. A nous de faire en sorte de trouver cette vitesse qui nous permettra de lancer notre jeu.»

La vitesse, ce sera donc l’élément clé de cette rencontre entre deux clubs qui regardent dans des directions opposées. Le coach assure qu’il a senti ses hommes dans la continuité de la saison passée, la qualité des séances en fait foi. Mis il y aura ces moments qu’un staff ne peut pas prévoir et qui laisseront les joueurs face à leurs propres ressources. Un arbitrage auquel, il faudra s’adapter, un adversaire qui saura se montrer retors. «Ils ont des gars d’expérience, ils ont commencé à parler sur les matchs de préparation, donc ils vont essayer de nous emboucaner.»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérôme Prévôt
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?