St Helens - Dragons, quelque chose de magique

  • Rien ne semble pouvoir arrêter les Dragons de Mike McMeeken, auteur d’un triplé face à Leigh.
    Rien ne semble pouvoir arrêter les Dragons de Mike McMeeken, auteur d’un triplé face à Leigh. Clementz Michel - Clementz Michel
Publié le

À trois journées de la fin, l’affiche de ce Magic week-end organisé à Newcastle offre un programme exceptionnel entre les deux leaders. La Super League adore ce format sur deux jours et sur un seul et même site propose les six rencontres.

La rencontre St Helens - Dragons fera le show (beIn Sports 2) ce samedi à partir de 18 h 15 lors de l’opposition entre les deux leaders. Oui, les Catalans ont déjà validé leur sésame pour une demi-finale à Perpignan mais c’est le trophée du League Leader’s Shield qui est en jeu. "Le club ne l’a jamais remporté. Oui ce n’est pas la Cup ou la Super League mais il récompense la régularité et le premier de la saison. Nous voulons terminer premiers et ce match pourrait nous l’offrir dès samedi", précise l’entraîneur assistant Thomas Bosc. Avec dix-huit victoires en vingt matchs, les Dracs sont la grosse performance de la saison régulière, eux qui ont battu tous leurs records un à un avant de valider la toute première demi-finale de Super League de leur jeune histoire.

Face à la défense de fer des Saints

Alors, forcément, du côté de l’Angleterre, les cadors de la compétition s’interrogent et retroussent leurs manches à l’idée de remettre les Français dans le rang. "Bien sûr que nous sommes devenus l’équipe qu’il faut battre. C’est aussi à nous d’assumer ce statut nouveau et le degré de performance qui va avec", résume l’entraîneur Steve McNamara qui s’appuie sur la meilleure attaque de la compétition mais qui va se frotter à ce qui se fait de mieux en défense.

Les Saints savent verrouiller à double tour leur ligne de défense. Avec seulement vingt-huit essais encaissés, ils sont la référence en la matière, face à des Dragons qui ont déjà concédé cinquante-quatre réalisations (deux matches de plus). "C’est clairement la clé, on le sait. Les gros matchs se gagnent en défense. Nous aurons toujours les moyens de marquer, par contre, c’est l’équipe qui défend le mieux qui gagne. Le fait de ne pas avoir pris de points face à Leigh est une bonne chose mais ce n’est pas un aboutissement. Il faut rééditer ça face aux champions et il faut surtout rester humble à l’heure d’affronter St Helens", rappelle le pilier Jordan Dezaria.

Si plusieurs joueurs manqueront encore à l’appel (Garcia, Da Costa, Séguier, Whitley, Baitieri et Romano), les retours de Sam Kasiano et Dean Whare sont actés, quand ceux de Gil Dudson et Benjamin Jullien s’inscrivent en pointillé. "Peu importe avec quelle équipe nous allons préparer ce rendez-vous, le groupe est compétitif et les jeunes s’affirment et confirment chaque semaine", conclut Steve McNamara qui continue de maintenir ses joueurs sous une bulle, celle d’un état d’esprit aussi fort que soudé après sept mois de compétition et au milieu duquel l’enchaînement des victoires n’a fait qu’accentuer les connexions.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?