Propos racistes lors du match Provence Rugby - Nevers : quelles sanctions ?

  • Chris Ambadiang a décidé de se livrer sur cette affaire dans ses réseaux sociaux. Photo Icon Sport
    Chris Ambadiang a décidé de se livrer sur cette affaire dans ses réseaux sociaux. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Une polémique est née du match entre Provence Rugby et Nevers vendredi soir, après les accusations de l’ailier Chris Ambadiang, lequel a révélé avoir été victime de propos racistes. Depuis, les réactions s’enchaînent et les conséquences pourraient être lourdes.

Ce premier week-end de Top 14, censé être un moment de joie collective avec le retour du public dans les stades, aura été émaillé d’un incident dont le rugby se serait bien passé : l’ailier de Nevers Chris Ambadiang (22 ans) a accusé un joueur de Provence Rugby d’avoir prononcé des propos racistes à son encontre. L’incident serait survenu lors de la deuxième journée de Pro D2, lors du match sur le terrain du club aixois vendredi soir.

Sur son compte Instagram, l’intéressé a publié un long texte dans lequel il rapporte les mots prétendument tenus par son agresseur : «Je vais te brûler, mangeur de bananes.» S’il ne cite pas le nom du joueur en question, il ajoute que celui-ci serait venu le voir après la rencontre pour lui expliquer que c’était «dans le feu de l’action». «Il semble vouloir justifier ce qu’il a dit», commente Ambadiang, qui juge son comportement «tout à fait inacceptable et de mauvais goût». Pour le Neversois, il n’est pas possible de se taire : «En tant que joueurs de la communauté du rugby au sens large, nous devons nous efforcer de nous défendre ou de défendre les autres chaque fois que nous sommes confrontés à un tel comportement raciste.»

Réaction forte de Provence Rugby

Dès samedi après-midi, le club de Provence a réagi, condamnant les propos de son joueur et évoquant d’éventuelles sanctions, à travers un communiqué : «Provence Rugby a appris hier que Christian Ambadiang, joueur de Nevers, a été victime d’insultes à caractère raciste par l’un de nos joueurs. Malgré les excuses de ce dernier, et son comportement irréprochable depuis son arrivée au club, ceci est inacceptable. Cela porte en effet atteinte au projet du club, qui a fait des problématiques sociétales l’une de ses raisons d’exister. Provence Rugby tient à présenter toutes ses excuses à Christian Ambadiang et, plus globalement, à toutes les personnes qui pourraient être choquées par la situation. Nous le sommes nous aussi. La direction du club va désormais rencontrer son joueur et mettre en place des sanctions à la hauteur de la gravité des faits.» Contacté ce dimanche, le président aixois Denis Philippon n’a pas souhaité réagir davantage. En interne, la question d’une sanction forte se pose. Ira-t-on jusqu’au licenciement du joueur en question ? C’est une possibilité.

Réunion dimanche soir entre les clubs et la LNR

Le dossier est désormais aussi entre les mains de la LNR. L’instance s’est officiellement exprimée dès samedi sur le sujet : «La LNR condamne et se montrera intransigeante vis-à-vis de tout propos ou comportement à connotation raciste commis notamment sur un terrain. […] Nous communiquerons sur les décisions prises suite à ce qui s’est passé au cours du match Provence Rugby-Nevers après avoir pris connaissance des rapports des officiels de match et réuni les présidents des deux clubs au cours du week-end.» La commission de discipline devra juger cette affaire qui a tout l’air d’être inédite. Si l’on se réfère au "barème de référence des sanctions et mesures sportives" de la Ligue, l’incident devrait être jugé sous le coup de «l’agression verbale (inclut, sans s’y limiter, toute agression basée sur la religion, la couleur, la nationalité, l’origine ethnique, l’orientation sexuelle)»: le degré inférieur est de six semaines tandis que la sanction maximale a été fixée à cinquante-deux semaines.

En attendant, selon nos informations, une première réunion a eu lieu pour aborder le sujet, dès ce dimanche soir à 20 heures, entre les représentants de la LNR et les présidents des deux clubs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent BISSONNET (avec J.Fa. et D.B.)
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?