Clermont a un problème de fond

  • Jacobus Van Tonder à la charge face à Lyon.
    Jacobus Van Tonder à la charge face à Lyon. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Déjà en difficulté dans sa défense sur les extérieurs la saison dernière, le fond de terrain clermontois a affiché les mêmes lacunes à Lyon, qui ont coûté très cher après une entame idéale…

C’était un des péchés mignons de l’ASM la saison dernière : si elle s’est montrée capable d’inscrire énormément d’essais dans les couloirs extérieurs dans le sillage de ses flèches Penaud, Matsushima ou Raka, elle en a concédé également beaucoup trop dans les mêmes zones du terrain. Une constante qui s’est encore vérifiée face au Lou, mais seulement défensivement parlant, malheureusement… Déjà mis en difficulté sur les ailes par les Rhodaniens lors du match de préparation de la semaine dernière à Issoire, les Clermontois n’ont malheureusement pas su rétablir la tendance face au même adversaire. Pis, les Lyonnais avaient profité du rendez-vous de la semaine dernière pour affiner leur plan…

En clair ? Les Lyonnais semblaient avoir noté que sur lancement après touche, des espaces pouvaient être trouvées dans le dos du dernier défenseur clermontois, ainsi qu’en a attesté le premier essai de Mignot sur service au pied de son arrière Arnold. Cela tandis que sur mêlée, les Rhodaniens s’étaient aperçus que l’ailier côté ouvert de l’ASM gardait une énorme profondeur, d’autant moins compréhensible que ladite mêlée se trouvait dans le camp clermontois, donc qu’une touche trouvée dans le dos de Bastien Pourailly n’aurait pas été sujette à la règle des 50:22. Un mauvais placement qui permit aux Rhodaniens de trouver des espaces en bout de ligne au bout d’une antédiluvienne « sautée 2 » pour offrir à Ethan Dumortier un doublé, après une première réalisation déjà en bout de ligne au soutien de Loann Goujon.

« Cet essai-là me gêne moins, pointait le manager auvergnat Jono Gibbes. Il y a un turnover et dans la transition nous ne sommes pas bien replacés, on rate un plaquage, ce sont des choses qui peuvent arriver… Mais il est vrai que ces deux essais que nous concédons en première main, c’est quelque chose que l’on doit très rapidement corriger. Ce qui nous manque à cet instant, c’est la capacité à avoir la même compréhension de la situation au même moment. C’est un défi que nous devons relever. » Un chantier d’autant plus urgent que les Castrais ne manqueront pas de venir chatouiller les Jaunards sous les ailes…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?