Les stades pleins, ça change tout !

  • Les Rochelais de retour dans leur stade
    Les Rochelais de retour dans leur stade Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

La première journée du Top 14 a vu le retour massif du public dans les stades, pour le plus grand bonheur des joueurs. Ils racontent.

Ce Top 14 exercice 2021-2022 a connu un démarrage en fanfare, au sens propre comme au figuré. Sur le terrain et à l’heure où nous écrivons ces lignes, les cinq premières rencontres nous ont réservé quelques belles surprises : le promu biarrot a créé l’évènement en dominant l’Union Bordeaux-Bègles, demi-finaliste de la saison dernière, le Racing a remporté le derby francilien à Jean-Bouin, antre du Stade francais, et Montpellier est allé décrocher un incroyable match nul sur la sirène à Mayol.
Mais surtout, cette première journée a été un véritable succès en termes de billetterie, tant les supporters se sont rués aux stades après en avoir été longtemps privés : jugez plutôt : 15 000 personnes à Paris, 14 418 à Toulon, La Rochelle - Toulouse à guichets fermés et Gerland plein comme un œuf… En ouverture, le BO et ses 10 000 spectateurs avait lancé le bal avec une ambiance électrique qui embrasa Aguilera. Et même dans les stades de taille moindre (9 071 spectacteurs à Brive, 9 251 à Castres), les supporters ont donné de la voix, pour le plus grand bonheur des joueurs qui ont enfin pu compter à nouveau sur leur 24e homme.

Palis : « C’était Disneyland ! »

Pour s’en convaincre, on a posé la question aux joueurs : « Ça fait presque deux ans que l’on attendait ça, c’était exceptionnel, souriait Joris Jurand, l’arrière de Brive. On avait presque oublié ce que c’était. Quand l’on est sorti de notre centre de performance avant le match, j’étais transcendé comme un enfant de 10 ans, c’est tellement bon de retrouver un stade qui pousse derrière nous. L’an dernier, on avait perdu quelques matchs à domicile. Avec le public, cela aurait été différent. » Même écho du côté de Castres, où l’ailier Geoffrey Palis a retrouvé son public castrais : « C’est juste génial d’avoir retrouvé les supporters. C’est valable pour le match mais aussi pour l’avant-match ! L’échauffement avec le public, c’est un moment incroyable. Jouer devant ses amis, sa famille, c’est hyper motivant. En plus, ce samedi à Castres, les conditions étaient parfaites, il faisait beau et nous avons gagné. C’était Disneyland ! »

Certains joueurs ont même été surpris, voire décontenancés, à l’image du jeune deuxième ligne toulonnais Matthias Halagahu, titularisé samedi soir au poste de flanker : « C’est complètement différent… C’était mon premier match avec vraiment beaucoup de monde en tribunes. Alors même s’il va falloir que je monte en rythme après ma blessure à l’épaule, il est vrai qu’avoir du public change tout. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?