Béziers doit maintenir le niveau d’intensité

  • Les Biterrois veulent bonifier le succès décroché à Agen en s’imposant contre Provence Rugby. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Les Biterrois veulent bonifier le succès décroché à Agen en s’imposant contre Provence Rugby. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Capitaliser après le succès à Agen, c’est la mission offerte aux biterrois à condition d’écarter la menace provençale.

Après le voyage fructueux en terre Agenaise, les Héraultais poursuivent leur chemin avec un début d’exercice favorable. Solides défensivement avec un seul essai concédé en deux rencontres, les hommes de Pierre Caillet édifient les fondements d’un rugby encore à peaufiner mais qui gagne. Le coach Biterrois le concède : « Les garçons avaient respecté la stratégie. Face à Agen, tout le monde était au diapason et c’est important pour la suite. Quand on met en place des choses en semaine et qu’elles sont appliquées, cela démontre que le groupe est réceptif. » 

Tout en laissant les joueurs s’approprier quelques préceptes et construire son vécu, il poursuit : « Notre système défensif fut dans le vrai, on l’a constaté dans les échanges et le jeu au sol. Maintenant il faut du temps pour garder cette constance et que l’effectif puisse renouveler ce type de prestation.» 

Une vision partagée par Clément Bitz, le seconde ligne Biterrois, très en vue depuis le début de saison par son activité et sa pertinence sur le pré, il s’explique : « On travaille à l’entraînement pour mettre des ingrédients comme la solidarité et l’entraide. On mise sur des priorités comme la défense, des socles indispensables pour ramener des victoires comme face à Agen à l’extérieur. Avec un visage conquérant à chaque sortie.» L’ancien Narbonnais brille dans ce système d’ailleurs, où ses responsabilités sont accrues : « Je me régale car je suis en confiance dans ce groupe. Et quand tu adhères au projet de jeu, tous les éléments sont réunis pour performer.»

Avec un calendrier épais pour débuter, l’ASBH n’aura presque pas le droit à l’erreur afin d’envisager la première partie de tableau. Sans s’attarder sur le résultat positif récolté à Armandie, la venue de Provence Rugby occupait déjà tous les esprits.

Ne pas verser dans l’euphorie

Clément Bitz souffle : « Le mot d’ordre fut de basculer dès lundi. On veut éviter de tomber dans un piège donc on s’est immédiatement remis au travail. On appréciera plus tard les jolis succès. Provence Rugby se déplacera avec des intentions, à nous de rivaliser et de continuer à grandir à chaque journée pour confirmer ces premières bonnes impressions.» 

Face à des Provençaux que ne sont toujours pas parvenus à s’imposer à Raoul-Barrière depuis leur remontée en Pro D2, malgré des duels la plupart du temps équilibrés, Pierre Caillet demeure méfiant et dresse un portrait élogieux de l’adversaire du jour : « C’est une équipe du Top 6 que nous allons affronter. Par son potentiel et son recrutement, elle possède plusieurs atouts pour aller chercher une qualification. Nous allons recevoir une formation très dense à tous les niveaux. On sait à quoi s’attendre et nous devrons répliquer avec vigueur pour être souverain à domicile.» De quoi s’attendre à une confrontation musclée entre deux équipes aux conquêtes confirmées. Et notamment pour les Biterrois, une occasion de démontrer un degré de maturité supplémentaire en tentant d’aller chercher un troisième succès en autant de rencontres.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?