Hastoy, Gibert, Plisson : ça risque de bouger en 10

  • Hastoy, Gibert, Plisson : ça risque de bouger en 10.
    Hastoy, Gibert, Plisson : ça risque de bouger en 10. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Sans surprise, le primordial marché des ouvreurs est animé en ce moment. Antoine Hastoy et Antoine Gibert sont tout particulièrement prisés. Une dizaine de clubs sont en éveil.

Le marché des ouvreurs est en pleine effervescence. Il n’a d’ailleurs pas attendu le début de saison pour s’animer. Antoine Hastoy (24 ans, 1 sélection) en est un des principaux acteurs et ce, depuis plusieurs semaines. Bien que sous contrat jusqu’en juin 2023 avec Pau, l’ouvreur est dans le viseur de plusieurs grosses écuries. Sa libération est possible moyennant le paiement d’une indemnité. Si Montpellier avait déjà avancé ses pions la saison dernière, le Stade rochelais est clairement passé à l’offensive, comme indiqué par RMC.

Les deux parties se sont rencontrées cet été et l’intérêt serait réciproque. Mais l’affaire n’est pas encore bouclée. Le joueur a dernièrement reçu une offre de prolongation de la part de Pau, avec une nette revalorisation, et a d’autres pistes sur la table, au MHR, donc, mais aussi éventuellement du côté de Clermont et du Racing 92.

À un poste aussi crucial, le jeu de chaises musicales promet d’être tendu. Le Stade rochelais est d’ailleurs très actif en la matière. Outre Antoine Hastoy, le club maritime tente d’attirer Antoine Gibert (23 ans), comme révélé sur midi-olympique.fr. L’ouvreur du Racing 92 sera libre dans neuf mois. Valeur montante à l’ouverture, il ne serait pas insensible à cette approche et se pose la question de la suite à donner à sa carrière.


Russell, affaire à suivre

Son actuel concurrent au poste dans le 92, Finn Russell, a, lui, confirmé, cette semaine, qu’il comptait bien poursuivre sa carrière en ciel et blanc. Cet été, des médias britanniques et japonais émettaient l’idée que l’international écossais, sous contrat avec le Racing jusqu’au Mondial 2023, rejoigne la ligue professionnelle japonaise en janvier prochain, devenant par la même occasion le joueur le mieux payé de la planète (1,2 million d’euros par an). Info ou intox ? « Les Japonais ont juste contacté mon agent, expliquait le joueur sur Rugbyrama mardi après-midi. Il n’y a pas eu d’offre concrète ou quoi que ce soit d’approchant. De toute façon, je suis heureux au Racing et je veux y rester. Je veux gagner le Bouclier de Brennus et la coupe d’Europe avec ce club. »

Selon nos informations, les Green Rockets n’ont pourtant pas rendu les armes et le contact avec leurs homologues franciliens n’est pas totalement rompu. Affaire à suivre, donc… Si Russell et/ou Gibert venait à quitter la région parisienne, les dirigeants franciliens passeraient à la vitesse supérieure sur le marché. Le profil d’Antoine Hastoy plairait notamment aux recruteurs du 92.

Si l’avenir d’Antoine Hastoy et Antoine Gibert sont les sujets brûlants du moment, les dossiers ne manquent pas. La plupart des formations de Top 14 sont concernées : à Toulon, Anthony Belleau arrive au terme de son engagement et à la croisée des chemins ; Montpellier se pose inévitablement la question de conserver le talentueux mais coûteux Handre Pollard ; Toulouse devra se positionner sur le cas de Zack Holmes ; l’UBB et Castres auront sûrement à trouver un remplaçant aux vétérans Trinh-Duc et Urdapilleta ; à Clermont, si JJ Hanrahan a une année optionnelle et si Camille Lopez est engagé jusqu’en 2023, la réflexion n’est pas arrêtée ; on retrouve aussi Lyon, avec Léo Berdeu en fin d’engagement en juin 2022. A un poste aussi prisé, des surprises ne sont pas à écarter. Les Brivistes craignent ainsi de voir l’étonnant Enzo Hervé être sollicité, à moins de deux ans du terme de son bail, et vont donc s’efforcer de le verrouiller, en l’alignant sur le nouveau contrat de Jeremy Davidson (2024). Autant de dossiers à suivre de près…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?