Australie : Quade Cooper ressuscité

  • En plein doute ces dernières semaines, l’Australie a rappelé Quade Cooper. Bien lui en a pris.
    En plein doute ces dernières semaines, l’Australie a rappelé Quade Cooper. Bien lui en a pris.
Publié le

Afrique du Sud - Australie : 26-28 - Paris gagné pour Dave Rennie : le revenant quade cooper a mené les wallabies à la victoire face aux champions du monde.

Le retour en sélection, après quatre ans d’absence, de Quade Cooper a été un pari gagnant. On pensait que Dave Rennie avait pris un risque inconsidéré mais les faits ont démontré qu’à 33 ans, l’ancien joueur de Toulon a atteint un niveau de maturité et de forme que l’on n’attendait pas d’un joueur connu pour son génie mais aussi son inconstance. Or, en punissant l’indiscipline des Springboks (sept pénalités sur sept), et en inscrivant une pénalité de 45 mètres pour donner la victoire aux Wallabies à la 80e minute, il a prouvé qu’il avait des nerfs d’acier.

Les Wallabies étaient en plein doute avant ce rendez-vous mais on a vu une équipe prête à faire front devant et capable de créer des brèches dans une défense réputée imprenable. Pourtant ce sont les Springboks qui démarraient le mieux, appliquant leur plan de jeu à la lettre : coups de pied par-dessus de Klerk, chandelles de Pollard et coups de pied d’occupation de Le Roux. Mais la discipline laissait à désirer. Ils ont laissé les Australiens revenir très rapidement avant de concéder un carton jaune (plaquage cathédrale de Kolisi sur Banks, 15e). Pour une fois, les Wallabies profitaient de l’avantage numérique en inscrivant un essai par Kellaway suite à une percée de Kerevi et les Boks gâchaient les occasions (pénalité manquée de Pollard et essai manqué d’Am).

Trois essais sur maul de touche

Les Boks surent néanmoins prendre les commandes grâce à la puissance leur paquet d’avants, avec trois essais sur des mauls de touche, bénéficiant à chaque fois de leur avantage numérique (carton jaune de Philip, essai de Mbonambi et carton jaune de Fainga’a, doublé Marx) sauf qu’un seul de ces trois essais était converti (un echec pour Pollard et un pour Willemse). Un Pollard qui manquait aussi deux pénalités soit dix points abandonnés quand Cooper faisait le plein. Jacques Nienaber, l’entraîneur sud-africain, ne disait pas le contraire : "Nous n’avons pas été très bons et nous étions dans un jour sans. On se crée des occasions mais nous sommes incapables de les concrétiser. Plus nos problèmes de discipline. Nous savons ce qu’il nous faut travailler cette semaine."

Côté australien, cette victoire fait beaucoup de bien. Elle montre que l’équipe a du mental pour aller chercher la pénalité de la gagne sur la dernière mêlée, avec introduction sud-africaine, en plus. "Ne nous excitons pas trop. Il y a encore trois s gros matchs à venir et les Sud-Africains vont être revanchards la semaine prochaine ", analysait Michael Hooper, le capitaine des Wallabies.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jacques Broquet, correspondant
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?