Jérémie Maurouard, l’homme qui tombe à pic avec le MHR

  • Avec la grave blessure de Guilhem Guirado, la performance majuscule de Jérémie Maurouard est une aubaine pour le MHR de Philippe Saint-André. Photo Icon Sport
    Avec la grave blessure de Guilhem Guirado, la performance majuscule de Jérémie Maurouard est une aubaine pour le MHR de Philippe Saint-André. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Talonneur du MHR, Jérémie Maurouard a été auteur d’un match éclatant pour sa première titularisation. L’ex-lyonnais paraît à la hauteur pour compenser la longue absence de Guilhem Guirado.

Au coup de sifflet final, on l’a vu rejoindre le cercle formé par ses partenaires et adversaires fidjiens, posant chacun un genou au sol pour effectuer une courte mais solennelle prière collective. Non, Jérémie Maurouard, le talonneur du MHR n’est pas fidjien et n’a jamais mis les pieds à Suva. En revanche, comme ses coéquipiers et rivaux d’un jour, il est très croyant. Au moment où on lui posa la question en conférence de presse, l’ex-talonneur du Lou eut ce réflexe de sortir de son col la croix qu’il porte autour du cou : «Je les ai rejoints car je suis quelqu’un de très croyant. Depuis que Dieu est entré dans ma vie, cela m’a fait le plus grand bien en me remettant dans le droit chemin.»

"La concurrence, je la place face à mon adversaire"

Que l’on soit croyant ou athée, on ne peut faire qu’un seul constat : samedi, l’ex-talonneur du Lou, recruté à l’intersaison par le MHR était touché par la grâce divine : auteur d’un doublé pour sa première titularisation avec sa nouvelle équipe, Maurouard termine la rencontre avec une ligne de statistiques digne d’un troisième ligne centre : 6 charges, 33 mètres gagnés, deux défenseurs battus, un franchissement, 100 % de réussite au plaquage et aucune pénalité concédée malgré son engagement de tous les instants : «Comment dire… Je ne m’attendais pas à ça (au sujet de son doublé, N.D.L.R.) ! Mais la priorité, c’est l’équipe. On a bossé dur cet été. Ce n’est que du bonus pour moi mais on va repartir lundi avec beaucoup d’humilité.»

Que du bonus pour lui, et surtout pour son club qui va devoir composer avec la longue absence de son talonneur et capitaine Guilhem Guirado, forfait pour les quatre mois à venir : «Sa performance tombe bien mais sincèrement nous n’avions aucun doute, déclarait le manager Philippe Saint-André. C’est quelqu’un qui a de l’expérience, qui connaît le Top 14, et Olivier Azam l’avait entraîné dans le passé. Il a été propre, marqué deux essais et offert un autre sur un bel offload en première mi-temps (pour son demi de mêlée Aprasidze, N.D.L.R.). Il a été très sérieux et c’est une bonne nouvelle avec la blessure de Guilhem.»

Un boulevard pavé de temps de jeu s’ouvre donc devant l’ex-Lyonnais, mais celui-ci n’en a cure : « Je n’y pense pas. Si Guilhem avait été là, cela n’aurait rien changé à mon investissement. Je suis passé par plusieurs clubs où j’ai toujours eu de grands talonneurs devant moi : Szarzewski au Racing, Forbes à la Rochelle, Ivaldi à Lyon… Ma concurrence, je la place face à mon adversaire, pas contre mes coéquipiers.» Les supporters du MHR peuvent en tout cas dormir sur leurs deux oreilles : malgré l’absence de Guirado, la conquête des Cistes peut compter sur son autre fer de lance dont l’alliage est d’aussi bonne qualité.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?