La belle ligne de vie de la Section paloise

  • Joie des Palois de Antoine Hastoy après leur première victoire malgré un carton rouge à la 26e minute.
    Joie des Palois de Antoine Hastoy après leur première victoire malgré un carton rouge à la 26e minute. Photo Midi Olympique - Aurélien Delandhuy
Publié le , mis à jour

Après avoir décroché un prometteur point de bonus à Castres, la Section paloise a encore démontré sa force de caractère pour s’imposer en infériorité numérique. De bon augure.

Parler d’acte fondateur n’est pas usurpé. En s’imposant à domicile face à Lyon, au terme d’un scénario peu favorable en raison du carton rouge par Lekima Tagitagivalu dès la 25e minute, la Section paloise a frappé un grand coup lors de cette deuxième journée du Top 14. Menés à la pause, mais faisant preuve d’une belle résistance pour repousser les assauts adverses, les Palois ont su trouver les ressources mentales et physiques. De quoi réjouir le manager Sébastien Piqueronies : « Il y a eu un carton qui me paraît mérité. À partir de ce moment-là, les garçons sont restés sur le plan en faisant preuve d’une solidarité exemplaire, d’une agressivité et d’une maîtrise fortes dans un contexte de forte pression physique. C’est un signe que l’équipe avance. Nous ne sommes qu’au début de notre construction mais garder le fil, le plan, nous raccrocher à notre ligne de vie et être capables dans des moments de pression élevées de prendre les bonnes décisions est très positif.» La Section s’est imposée grâce à son cœur et à des bases fortes. Elle a pu compter sur un redoutable contre en touche, sur une mêlée capable de faire jeu égal avec son adversaire et enfin sur une charnière à l’esprit clair pour remporter la bataille du jeu au pied en étant capable d’inverser la pression notamment lors de sorties de camp pourtant délicates. Rien de révolutionnaire en soi mais l’important était de tenir le cap malgré l’infériorité numérique. «On n’a rien lâché du début à la fin et même en infériorité on s’est tous envoyé les uns pour les autres, résumait le nouvel ailier Daniel Ikepfan. Je veux retenir cette solidarité entre nous. C’est le gros point positif. Le reste viendra avec le temps. Il y a pas mal de nouveaux joueurs, c’est un peu un renouveau dans ce club. Pour l’instant, il est donc important d’avoir la hargne surtout à la maison, de monter fort en défense et montrer que nous étions présents. Nous avons encore beaucoup de choses à peaufiner mais il faut retenir cet état d’esprit. Les essais viendront tout simplement si on joue bien. Il faut rester calmes et humbles. On a défendu notre maison face à une belle équipe.»

Une équipe perfectible

Les secteurs de progression sont encore nombreux, notamment offensivement puisque la Section n’a pas encore marqué d’essai dans ce Top 14, et Sébastien Piqueronies était le premier à reconnaître que son équipe est encore perfectible, qu’il est encore trop tôt pour tirer des enseignements définitifs. Mais Clovis Le Bail est convaincu que les choses évoulent dans le bon sens : « Ça se ressent sur le terrain. On n’a pas peur. On sait que l’on peut compter les uns sur les autres. On montre au Top 14 que l’on va être présent mais on va rester dans notre bulle car on sait ce que l’on veut faire ensemble.»

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?