Mercer, Jalibert, Tolofua... La Dream Team de la 2ème journée

  • Ben Lam fait partie de la Dream Team de la deuxième journée.
    Ben Lam fait partie de la Dream Team de la deuxième journée. Icon Sport
Publié le , mis à jour

La Dream Team de ce week-end atteint les 816 points au total ! Du Montpellierain de qualité, du solide toulousain, du flamboyant bordelais, il y avait de quoi faire sur le grand marché rugby de la Grande Mêlée pour cette deuxième journée de Top 14. 

1. Paulo Tafili : 19,6 points

Ce n'est pas le joueur le plus médiatique du Stade toulousain, et pourtant il t'aurait rendu bien des services ce dimanche soir. Le pilier a su se montrer propre avec trois plaquages effectués et trois courses de manière à faire plaisir à tous ceux qui avaient misé sur lui. Au final, c'est presque vingt points pour un joueur qui voit son prix passer de 4,1 à 4,7 étoiles.

2. Jérémy Maurouard : 72,3 points

Alors celui-là, il fallait le sentir... ou tout simplement lâcher seulement neuf étoiles pour avoir le sourire ce lundi matin. Le talonneur du MHR a régalé le GGL Stadium face à Brive en tout juste cinquante-trois minutes ! Deux essais, deux franchissement, cinq plaquages et six courses pour le bon coup de ce week-end. Bon... son prix a augmenté de 3,3 étoiles, mais avec un prix de 12,3 étoiles aujourd'hui, ce n'est pas non plus une arnaque !

3. Lekso Kaulashvili : 20,8 points

Plus de vingt points rapportés pour un pilier, c'est toujours une performance à souligner. Le Géorgien a fait mal au Stade français ce samedi sur la pelouse de Chaban-Delmas. Des statistiques loin d'être folles mais efficaces comme en attestent ses trois plaquages, quatre courses et son défenseur battu. Peut-être un joueur sur qui (encore) miser ce week-end.

4. Tristan Labouteley : 28,5 points

Ceux qui ne suivent pas de près le Pro D2 vont vite apprendre à le connaître. Excellent la saison dernière, le deuxième ligne perpignanais est reparti sur de bonnes bases cette saison avec l'USAP. Face à Biarritz, il a été au four et au moulin, surtout en défense avec pas moins de douze plaquages ! Ça fait mal aux épaules juste de l'écrire... Un match à presque trente points qui lui permet aujourd'hui de valoir 9,9 étoiles.

5. Kane Douglas : 26,5 points

Rarement, si ce n'est jamais au premier plan mais toujours là où il faut... L'international australien est l'homme de l'ombre par excellence du pack bordelais. Face à Paris, le Wallaby a fait le taff sans faire de faute. Cinq plaquages, deux courses et vous avez là une recette pour une bien belle partie !

6. Zach Mercer : 61 points

Est-ce que l'on ne tiendrait, Mesdames et Messieurs, l'une des recrues de cette saison en Top 14 ? Le troisième ligne anglais a encore été exceptionnel face à Brive après avoir été énorme face à Toulon ! Des stats à choquer plus d'un, seize courses (!), cinq défenseurs battus et huit plaquages pour ne citer que ces chiffres... Un total à plus de soixante points et un prix qui ne cesse d'augmenter. Mercer coûte désormais 16,1 étoiles.

7. Kévin Kornath : 41,4 points

Que ceux qui ont misé sur Kévin Kornath sur cette deuxième journée se manifestent et vite ! Le troisième ligne castrais a été la bonne surprise pour le CO sur la pelouse de Clermont, lui qui a inscrit l'essai de la victoire à quelques minutes du coup de sifflet final. Dix courses, quatre plaquages plus un essai qui font un total de plus de quarante points ! Avec un prix encore abordable de 6,6 étoiles, Kornath peut une nouvelle fois régaler ce week-end !

8. Selevasio Tolofua : 84,5 x 2 = 169 points

Il a logiquement été le MVP de cette deuxième journée, Tolofua a marché sur les défenseurs toulonnais durant quatre-vingt minutes, tout simplement. Seize courses, huit plaquages, six défenseurs battus et un essai, que faire de plus ? Pas grand chose me direz-vous... Bon, par contre, va falloir aligner les billets, ou les étoiles plutôt pour avoir le troisième ligne toulousain dans son quinze ! 17,8 étoiles, voici le coût à l'heure où sont écrites ces lignes de Selevasio Tolofua.

9. Antoine Dupont : 36,4 points

Dans une rencontre où les Toulousains l'emportent sans trop briller, Antoine Dupont est tout de même notre meilleur numéro 9 de la semaine. Auteur de huit courses avec ballon, six plaquages cassés et d'un franchissement, il a su tirer une belle performance individuelle. Sa pénalité concédée l'empêche d'avoir un meilleur score mais il reste une valeur sûre de LGM.

10. Matthieu Jalibert : 51,4 points

Heureusement que la Grande Mêlée ne se base que sur les statistiques, car si on devait juger la deuxième mi-temps de l'ouvreur girondin, il exploserait les compteurs tant il fut important pour les siens. Trois pénalités et trois transformations pour Jalibert mais surtout 4 franchissements, 5 plaquages cassés et 7 courses avec ballon. Viennent entachés sa prestation, sa pénalité et surtout son carton jaune. Pour autant, il a tout de même obtenu 51 points.

11. Ben Lam : 47,3 points

Le deuxième bordelais de la ligne arrière de notre Dream Team n'est autre que le marqueur du deuxième essai girondin. En plus de cette réalisation, il a réalisé huit courses avec ballon, un franchissement et un plaquage cassé. Le puissant ailier a aussi plaqué à quatre reprises. Une belle partie qui lui vaut le numéro 11 de notre Dream Team.
 

12. Gaël Fickou : 41,6 points

Le centre racingmen a montré ce week-end qu'il n'était pas le capitaine de la défense du XV de France par hasard. C'est bien simple : avec 13 plaquages au compteur, Fickou a réalisé plus de plaquage que Liebenberg, le troisième ligne rochelais. Une performance défensive ahurissante. En plus de cela, il a franchi une fois, et cassé six plaquages.


13. Yoram Moefana : 45,5 points

La jeunesse a de l'énergie à revendre. Et Moefana le premier. Auteur lui aussi d'un essai bordelais, il a impressionné par sa capacité à trouver des solutions. Neuf courses avec ballon, quatre plaquages cassés et quatre plaquages réalisés. Du bon boulot qui rapporte 45.5 points. 


14. Josua Vici : 45 points

De la Pro D2 au Top 14, il n'y a qu'un pas. Pour Vici, venant de Pro D2, en tout cas l'adage se vérifie. L'ailier fidjien a assumé son rôle de titulaire. Avec le ballon, il s'est montré important en réalisant deux franchissement et huit courses. Défensivement, il ne s'est pas caché avec six plaquages réalisés (même si il y en a un de manqué). Le néo-pensionnaire de l'élite a de beaux jours devant lui.


15. Thomas Ramos : 46,5 points

L'arrière toulousain a passé la barre des 1000 points inscrit sous le maillot rouge et noir. Dans le même temps, il signe son entrée dans la Dream Team. Un essai, quatre transformations et une pénalité pour l'ancien columérin. Ajouté à cela, un franchissement, quatre plaquages cassés et cinq courses avec ballon. 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?