Oyonnax doit hausser le rythme

  • Après deux défaites dans les dernières minutes Oyonnax aura pour priorité de corriger ses erreurs et vaincre les Carcassonnais qui viendront pour tenter de s’engouffrer dans la citadelle de Mathon.
    Après deux défaites dans les dernières minutes Oyonnax aura pour priorité de corriger ses erreurs et vaincre les Carcassonnais qui viendront pour tenter de s’engouffrer dans la citadelle de Mathon. Photo Icon Sport - Photo Icon Sport
Publié le

Le club de l’Ain reste sur deux défaites consécutives, dont une à domicile. Les enjeux seront importants face à Carcassonne.

À la question « doit-on déjà parler de victoire impérative face à Carcassonne », Aurélien Callandret, l’arrière oyonnaxien, et Joe El Abd, son entraîneur, n’ont pas besoin de se concerter pour répondre par l’affirmative, pour de multiples raisons. La première tient à des considérations comptables. Avec six points pris en trois matchs, le bilan des Oyonnaxiens, même s’il apparaît honorable, est loin d’être conforme au rythme que devrait tenir un prétendant déclaré au haut de tableau. Certains de leurs rivaux comptent déjà un capital deux fois supérieur et il ne faudrait pas laisser l’écart se creuser… même si selon la formule consacrée « la saison sera longue ».

La deuxième raison est plus subjective, dès lors qu’il ne faudrait pas laisser le doute s’installer, ni dans les esprits des Oyomen, ni dans ceux de leurs futurs adversaires. Colomiers a glissé un pied dans la porte d’une citadelle de Mathon que Joe El Abd et ses troupes voulaient inexpugnable. Il ne faudrait pas que d’autres en profitent pour s’y engouffrer, à commencer par Carcassonne. Reste une troisième source de motivation, purement affective, avancée par l’entraîneur oyonnaxien : « Par rapport à notre match contre Colomiers, tant sur le contenu que sur le résultat, nous avons l’obligation de nous racheter aux yeux de nos supporters. Nous avons la chance de les retrouver cette saison, nous ne pouvons pas les décevoir. »
 

Corriger les défauts

Voilà sans doute les thématiques autour desquelles s’articulera une causerie d’avant-match qui doit venir chatouiller quelques cordes sensibles en rappelant à chacun ce que sont les valeurs et les obligations des Oyomen. Joe El Abd ne s’en contentera pas. Le dernier déplacement à Nevers, avec sept pénalités encaissées, a souligné certaines évidences. : « Ce n’est pas à proprement parler une question d’indiscipline. Au nombre des pénalités sifflées contre elle notre équipe est même la moins sanctionnée depuis le début du championnat. Par contre notre problème est de concéder ces pénalités au mauvais moment, dans les mauvaises zones. À chacune de nos fautes nous offrons à l’adversaire la possibilité de scorer. »

Les faits sont là. À six minutes de la fin de son duel avec Colomiers, Oyonnax menait de quatre points, une avance ruinée par deux pénalités. À Nevers, à une minute de la sirène, Oyonnax tenait le partage, avant d’encaisser une septième pénalité. Corriger ce défaut sera l’une des priorités face à Carcassonne, tout en prenant en compte la nuance rappelée par Joe El Abd : « On peut se montrer disciplinés dans les moments importants, sans renoncer au niveau d’engagement. » Aux thématiques convenues de discipline, d’engagement, de rigueur défensive et de solidité en conquête, Oyonnax ne manquera pas d’en ajouter une autre pour se donner les moyens d’accrocher une victoire impérative. « Nous devrons être plus précis dans l’application de notre plan de jeu, plus tournés vers l’offensive », dévoile Aurélien Callandret.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre DUNAND.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?