Abadie : « J'ai toujours aimé le combat »

  • Paul Abadie face à Pau
    Paul Abadie face à Pau Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le

Le numéro 9, encore auteur d'une prestation de qualité, évoque sa surprenante intégration, son plaisir retrouvé, Agen et Enzo Hervé.

Les entames canon sont-elles en train de devenir la marque de fabrique du CAB ?

Il faut que ça continue comme ça, en tout cas. C’est une très bonne chose de débuter de cette façon. Le groupe ne voulait rien laisser à Pau. D'autant qu'il sortait d’une contre-performance à Montpellier. On nous était tombé dessus, notamment par rapport à l’état d’esprit qui est une force de ce groupe. Nous avons su nous retrouver sur ces valeurs. Après, il y a eu le trou d’air en milieu de première mi-temps mais nous avons su nous rattraper et leur faire mal avant la mi-temps. Ça nous a permis de prendre le large au score. Après, nous avons été assez héroïques pour garder le bonus. C’est très bien d'avoir pris le bonus, on ne peut que s’en satisfaire.

Ce qui a marqué aussi, c’est la qualité de votre production offensive sur vos temps forts. Comment l’analysez-vous ?

C’est la volonté du staff de nous faire produire du jeu. Le groupe est aussi dans cette optique. Les conditions de jeu n’étaient pas évidentes. En première période, on a beaucoup utilisé le pied, c’est le jeu qui s’y prêtait. Il fallait alterner en allant jouer chez eux, sans surjouer dans notre camp. On est assez satisfait de la performance rendue car nous avons aussi imposé notre jeu pour arriver à marquer.

Vous vous trouvez les yeux fermés avec Enzo Hervé. Pouvez-vous nous parler de cette relation ?

Pour le moment, c’est vrai que ça se passe très bien. Enzo est un très bon joueur qui, malgré son jeune âge, a une certaine maturité comme le montrent ses performances successives. Qu’il continue comme ça... Et avec nos automatismes, c’est tout bonus pour l’équipe.

Après une perte de balle de votre part, on vous a vu aller récupérer le ballon dans un ruck… Vous ne lâchez donc jamais rien ?

J’ai toujours aimé le combat. En plus, c’est quelque chose qui est important ici, pour le public. Brive est une équipe avec un gros état d’esprit. J’essaye de me fondre au mieux dans ce collectif pour apporter ma pierre à l’édifice.

Vous avez bien impulsé le jeu, notamment sur les situations d'avantage. Est-ce aussi une de vos caractéristiques ?

J’ai la chance de jouer derrière un pack qui avance. Il ne faut pas oublier que si la charnière arrive à faire des matchs plutôt corrects, c’est que ça travaille bien devant. C’était assez homogène dans l’équipe, tout le monde a su mettre l’intensité qu’il fallait.

Votre bonheur se lit sur votre visage. Le plaisir de jouer est donc bien de retour ?

C’est ultraplaisant. Après, on en revient toujours au même sujet. J’ai vécu un an et demi très compliqué. C’est vrai que retrouver le goût de la victoire est très satisfaisant. Mais j’ai une grosse pensée pour Agen qui est vraiment dans le dur en ce moment. Je leur souhaite de tout cœur de rebondir.

Comment expliquez-vous la rapidité et la facilité de votre intégration ?

Je ne sais pas. Le fait qu’il y ait très peu de recrues a dû aider. Et puis il y a un groupe intelligent avec des leaders qui sont ouverts. Je ne pensais pas, honnêtement, trouver ça en arrivant à Brive. J’avais l’impression d’un groupe assez fermé. Mais en fait, pas du tout. Il y a une intelligence humaine dans ce vestiaire. C’est important pour intégrer les nouveaux et pour notre jeu de manière générale.
 

Deux rencontres au Stadium et deux titularisations : ce sont autant de signes de confiance de la part de vos entraîneurs, non ?

C’est plus une question qu’il faut poser au staff. Moi, je prends évidemment du plaisir à jouer et je suis satisfait que l’on me donne ma chance sur les matchs à domicile.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?