Brive, la preuve par dix

  • Les Brivistes ont glané leur deuxième point de bonus offensif de la saison face à Pau
    Les Brivistes ont glané leur deuxième point de bonus offensif de la saison face à Pau Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le

Avec ce nouveau succès bonifié, Brive compte dix points. Le CABCL a aussi déjà inscrit dix essais. Deux statistiques qui témoignent de la confiance collective et de la force de frappe des Corréziens.

« Nos deux premiers matchs à domicile montrent qu’il faudra compter sur nous cette saison. » Le sourire radieux et l'œil pétillant, Jeremy Davidson savoure le travail accompli par les siens en cette fin d’été. Avec un 10/10 obtenu à la maison. Comme face à Perpignan, Brive y a obtenu un précieux succès bonifié face à la Section paloise.

« On savait qu’il fallait prendre Pau à la gorge en imposant notre jeu et notre rythme, analyse le manager. Les joueurs avaient à cœur de réaliser une belle performance. » « Le groupe avait oublié le combat à Montpellier et était vexé », pose Thomas Acquier. « Il fallait complètement se racheter », appuie son entraîneur. Dans cette opération reconquête, les Corréziens ont pu compter sur une entame tonitruante, une conquête une fois encore robuste et leur résilience en fin de match. Mais le plus remarquable dans cet ouvrage collectif reste leur force de frappe offensive. Les Brivistes ont su se créer des occasions franches et les convertir avec précision et conviction. « L’équipe a bien exploité ses situations avantages notamment, note Thomas Acquier. La stratégie est de prendre plus de risque sur ces séquences. Ça nous a réussi. »

« Un formidable Enzo Hervé »

Dans le sillage du trio d’animateurs Abadie-Hervé-Olding, les offensives, à la fois tranchantes, inspirées et bien coordonnées, ont successivement permis d’envoyer Fa’aso’o, Muller, Hervé et Douglas derrière la ligne d’en-but. Le tout en première période. « Personnellement, j’ai trouvé Enzo Hervé formidable. À ses côtés, Paul est un très, très bon joueur. Il est tout de suite rentré dans le moule briviste. J’ai l’impression qu’il est là depuis très longtemps. Il nous a déjà apporté beaucoup et va encore beaucoup nous apporter. » Cette charnière s’épanouit dans le cadre esquissé par les têtes pensantes du club : « L’équipe a montré qu’elle avait vraiment envie de mettre du jeu en place et de prendre du plaisir avec le ballon. » Sébastien Piqueronies, beau joueur, apprécie à sa juste mesure la production du rival : « Nous avons pris une leçon de conduite de jeu. Je n’ai pas été surpris par le volume de jeu mis par les Brivistes. Ils ont une équipe complète et complémentaire avec de forts porteurs de balles et des joueurs qui utilisent bien les espaces. » Avec ses fers de lance (Fa’aso’o, Ratuva, Lees), ses techniciens (Hervé, Olding, Lee), ses finisseurs (Muller, Bituniyata, Jurand…) et sa confiance collective, le CABCL affole les compteurs en ce début de saison : après trois journées, il a déjà inscrit dix essais. « Nous avions déjà été très réalistes contre l’Usap, rappelle Jeremy Davidson. Ça a été le cas à nouveau ce samedi. Il faut arriver à l’être à l’extérieur maintenant. » Pour espérer mieux que le maintien, ce sera un cap nécessaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?