Le coup de maître des Bressans

  • Le coup de maître des Bressans
    Le coup de maître des Bressans Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Bourg-en-Bresse est allé chercher sa première victoire de la saison en Pro D2, à Agen. Un authentique exploit dans l’histoire du club, qui ne s’y attendait pas forcément au moment d’aborder ce match.

Ils étaient venus pour « confirmer les progrès entrevus dernièrement ». Belle confirmation. Privés de quelques joueurs importants pour ce déplacement, les Bressans n’avaient pourtant aucune pression au moment de leur arrivée en Lot-et-Garonne. Et pour tout vous dire, que cela soit avant le match, ou jusqu’à la 20e minute, beaucoup voyaient le SU Agen ouvrir enfin son compteur à Armandie, presque 2 ans après. Grâce à deux essais de Paul Graou (9e) et Harry Sloan (15e), le ton était donné. Mais à aucun moment, dans cet affrontement, les Burgiens n’ont douté. « Depuis le début de la saison, il faut faire preuve de patience. Ce soir (vendredi), nous n’avons pas craqué après les deux premiers essais. Et au contraire, je pense qu’Agen n’était pas prêt à nous voir revenir. Ils n’avaient pas prévu ce scénario » concède Yoann Boulanger.

Et avant tout, cette victoire, l’USBPA la doit à ses avants mais surtout aux ballons portés. C’est ainsi que Darlet (24e) puis Anga’aelangi (53e) ont terminé derrière la ligne agenaise et remis leur équipe devant au score. Alors que l’on ne les attendait plus vraiment.

Un exploit historique

Agen a-t-il perdu la rencontre tout seul en n’enfonçant pas le clou ? Ou est-ce Bourg-en-Bresse qui a élevé son niveau de jeu ? Libre à chacun de se faire son avis. Toujours est-il que c’est Pierre Santallier qui est allé parachever le succès burgien après un ballon cafouillé par les trois-quarts agenais (64e). Malgré une nouvelle banderille de Sloan en fin de rencontre, le mal était fait. Armandie n’a plus vu les siens s’imposer à domicile depuis plus de 700 jours. À contrario, l’exploit est sublime pour Bourg-en-Bresse.

Yoann Boulanger confirme : « C’est historique. On sait la difficulté d’Agen en ce moment, mais cela reste un très grand club, qui était encore en Top 14 l’an dernier. C’est une immense fierté pour nous ».

Il ne faut pas s’y méprendre pour autant. Malgré l’exploit, les Bressans ne venaient pas à Armandie en tongs. Ils avaient d’ailleurs identifié le fait qu’Agen terminait difficilement ses rencontres. L’orage passé, sans s’affoler, les coéquipiers de Veyret n’ont rien lâché. Bien leur en a pris puisque le trou d’air entre la 53e et la 65e s’est avéré fatal aux Lot-et-Garonnais.

Sans faire de bruit, les pensionnaires de Marcel-Verchère lancent leur saison dignement. Alors que du côté du SUA, l’inquiétude plane, et le spectre de la dernière saison cauchemardesque est réapparu dans toutes les têtes au coup de sifflet final. Du côté des supporters, des dirigeants, du staff mais aussi des joueurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?