Le réveil narbonnais

  • Le réveil narbonnais
    Le réveil narbonnais Midi Olympique - Aurélien Delandhuy
Publié le

Les hommes de Julien Seron et Sébastien Logerot ont remporté leur première victoire de la saison en s’imposant chez de pâles Aixois.

Ils étaient heureux à regarder, ces joueurs narbonnais. Euphoriques, au moment où leur ouvreur Robertson a réussi le drop de la gagne à la sirène ! Une victoire méritée, qui ne doit rien au hasard tant les visiteurs ont dominé les débats notamment pendant la seconde période à sens unique.

Heureux du dénouement car ces derniers ont manqué la bagatelle de quatorze points au pied. C’est dire si la tension était palpable dans les dernières minutes du match, où les deux équipes à égalité tentaient d’arracher la décision. Mais, il faut souligner que la maîtrise dans cette rencontre aura été narbonnaise dans quasiment tous les secteurs du jeu. Aidés en cela par des Aixois qui ont commencé tambour battant avant de sombrer puis de s’effondrer totalement. « Du sourire, de la fierté pour ces joueurs. Content pour eux, pour le staff, pour nous en fait » martèle le coach narbonnais Julien Seron. « Nous étions venus en mission et ce soir, on a mis de l’énergie mais avec plus de maîtrise que la semaine dernière. Puis, il y a ce coup dur d’Etienne (Ducom) et le groupe s’est remobilisé pour arracher cette victoire ! Je tire donc un coup de chapeau à mon groupe ! Je suis satisfait pour eux mais maintenant, il faut rester humbles, unis, solidaires et forts. Ce soir, chapeau à eux et ils se sont fait plaisir dans le combat. Il y a eu un supplément d’âme et de maîtrise par rapport à la semaine dernière. On a été présents dans le combat, on les a fait reculer sur les impacts. Il faut continuer à travailler car on sait d’où l’on vient. Il y a eu un super état d’esprit pour aller chercher une précieuse victoire. Une victoire fondatrice pour le groupe ! »

De bien pâles Aixois

Effectivement, l’envie, l’engagement, la volonté étaient largement du côté des Narbonnais sur cette confrontation car ces derniers ont, surtout en seconde période, étouffé leurs adversaires aixois en les crucifiant à la sirène par ce drop de Robertson. Avant de recevoir Aurillac la semaine prochaine, les Audois se sont remis la tête à l’endroit.

De l’autre côté, en revanche, les vieux démons de la saison passée sont réapparus sur le pré de Maurice-David, avec vingt bonnes minutes avant de retomber dans un rugby trop approximatif pour tenir un succès.

Le manager général aixois Mauricio Reggiardo prenait ce revers pour lui. « J’assume l’entière responsabilité de cette défaite car je n’ai peut-être pas mis les bons joueurs aux bons postes ! En principe, je ne me trompe jamais deux fois d’affilée. On a seulement joué pendant vingt minutes et dans ce sport, cela ne suffit pas. C’est une évidence. Narbonne a grandement mérité son succès, ils ont été meilleurs que nous ! » Les Aixois ont reçu une belle claque face à une très belle équipe de Narbonne qui peut enfin goûter aux joies de la victoire dans ce Pro D2.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?