Clermont débloque son compteur mais devra confirmer

  • L'international japonais a été de la victoire des Jaunards
    L'international japonais a été de la victoire des Jaunards Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Sans être géniale sous une pluie battante, l’ASM s’est adjugée à l’envie un important succès, le premier de ses nouveaux coachs. Un succès qu’il s’agit désormais de confirmer...

Ce n’est pas qu’ils commençaient à s’impatienter, les supporters clermontois. Mais quand même… Après deux défaites en ouverture du Top 14, il est évident qu’une troisième défaite de rang aurait fait désordre dans la maison jaunarde, en pleine révolution de velours depuis l’intersaison. Autant dire qu’entre l’immense pression qui pesait sur les épaules des hommes de Jono Gibbes et l’immense orage qui s’abattit sur Marcel-Michelin avant le match, toutes les conditions semblaient réunies pour un piège, que les coéquipiers de Sébastien Vahaamahina ont eu le mérite d’éviter. Un constat quelque peu éclipsé à chaud par la gestion de l’ultime ballon du match qui offrit un point de bonus défensif improbable aux Rochelais, mais qu’il convenait malgré tout de rappeler… «On a essayé de jouer ce dernier ballon dans l’idée d’aller peut-être chercher le bonus offensif, rapportait après coup le capitaine. On s’est dit qu’on n’avait rien à perdre, il y a eu ce cafouillage, et voilà, heureusement qu’on avait assuré la victoire juste avant. Mais malgré ça, on peut être fier de notre victoire. Les Rochelais étaient dans la même situation que nous avant ce match et au vu de la météo, on se doutait que la rencontre se jouerait essentiellement devant. Il y a eu un gros combat pendant quatre-vingts minutes et au final, ce sont quatre bons points pour nous.»

«C’est un match qui a tourné sur de petits détails, prolongeait l’entraîneur de la défense Benson Stanley. Heureusement, hormis sur la dernière action, nous nous sommes montrés assez pragmatiques et lucides pour arracher la victoire, ce qui peut donner un surplus de confiance aux joueurs à l’avenir. Cela aurait bien sûr été idéal de ne rien donner aux Rochelais mais je préfère garder le positif, à savoir la victoire.»

À l’image de Lopez

Ce succès ? Il doit beaucoup, à l’évidence, à une volonté de tous les instants de garder la ligne d’en-but inviolée (lire par ailleurs), à un surplus de puissance apporté par les retours de cadres comme Yato, Lee ou Mastushima, mais aussi à un Camille Lopez à l’image de son équipe : cavalier à souhait sur la dernière action, mais tellement précieux en termes de gestion au pied pendant les quatre-vingts minutes initiales qu’on lui pardonnera allègrement. C’est en outre lui qui, au-delà d’avoir remporté son duel à distance avec Jules Plisson, se joua directement de son vis-à-vis par une course en travers qui permis d’ouvrir l’intervalle à Tani Vili, pour la seule action d’envergure du match… «Tout le monde connaît Clermont et sa volonté de jouer un beau rugby, mais dans ces conditions c’est très compliqué, et il faut tirer un grand coup de chapeau à Camille pour avoir si bien géré le match», appuyait Benson Stanley. Comme soulagé, à l’évidence, que les cadres du vestiaire aient su trouver les ressources pour apporter à Jono Gibbes et son staff leur première victoire à la tête de l’ASM… «Avec ce staff, on se connaît déjà pratiquement par cœur, souriait le flanker Judicaël Cancoriet. Jono a déjà entraîné ici, Xavier était déjà là l’an dernier, tandis que Benson et Davit étaient nos coéquipiers. Sur le fond, ils n’ont pas changé grand-chose, c’est peut-être juste la façon de faire passer les messages qui a été modifiée. Mais l’important, c’est qu’on parle le même rugby, et qu’on continue à le faire pendant toute la saison.» Aux Clermontois de s’y atteler désormais sur la pelouse du Stade toulousain, probablement le meilleur endroit en Europe pour s’étalonner à l’heure actuelle…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas ZANARDI
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?