Les All Blacks reprennent le leadership mondial

  • Les All Blacks reprennent le leadership mondial
    Les All Blacks reprennent le leadership mondial ActionPlus / Icon Sport - ActionPlus / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Profitant de la défaite des champions du monde Sud-Africains contre l’Australie et de leur large victoire sur les Argentins, la Nouvelle Zélande a retrouvé la première place au classement de World Rugby, à une semaine du centième match entre All Blacks et Springboks.

 

Les All Blacks ont pris une sérieuse option sur la victoire finale dans le Rugby Championship 2021, en battant l’Argentine avec le bonus offensif. Ils comptent maintenant dix points d’avance sur les Springboks avec deux matches à jouer contre les champions du monde. Quant aux Argentins, ils espéreront finir sur une note positive face à l’Australie, après avoir montré de sérieux progrès par rapport à leurs trois premiers matchs.

Après leur large victoire de la semaine précédente (38 à 0), Ian Foster, l’entraîneur des All Blacks avait décidé de procéder à une large revue d’effectif en opérant onze changements dans l’équipe de départ.

Ceci ne les empêchait pas de se montrer les plus rapides, acculant les Argentins dans leurs 40 mètres. Il ne fallut pas plus de cinq minutes pour voir Patrick Tuipulotu conclure une superbe percée du No 8 Hoskins Sotutu relayée par Ardie Savea qui releva le ballon pour son deuxième ligne.

Les Pumas opposaient toujours une défense solide aux hommes en noir. Mais leur jeu était trop simpliste avec cette façon de rendre systématiquement les ballons à l'adversaire.

Les All Blacks étaient tellement supérieurs... Mais ils durent attendre la 25e minute pour inscrire un deuxième essai par TJ Perenara sur une « 89 » après mêlée à 5. Il faut dire que les Blacks s’étaient vus refuser deux superbes essais de Will Jordan et Rieko Ioane pour des en-avants de passe. Ioane se voyait même refuser un autre essai pour ne pas avoir lâché le ballon sur plaquage. Les All Blacks finissaient la mi-temps sur un nouvel essai du deuxième ligne Tupou Vaa’I après encore, un beau travail de Sotutu. Avec un 24 à 3 à la mi-temps, on pouvait penser que les Argentins allaient s'écrouler en deuxième mi-temps.

Carreras, bonne surprise 

C'est vrai, les Néo-Zélandais marquaient un quatrième essai signé du talonneur des Chiefs Samisoni Taukei’aho, après dix phases de jeu. Mais les Argentins, bien emmenés par Santiago Carreras, le remplaçant de Sanchez, prenaient le contrôle du match en multipliant les phases de jeu et en campant dans le camp des All Blacks. D’ailleurs, sur un beau mouvement, Carreras donnait un coup de pied croisé que Emiliano Bofelli recevait pour marquer en coin pour inscrire ce qui n'était que le deuxième essai des Pumas en quatre matches de Rugby Championship. Les Pumas continuaient à presser les All Blacks sans pouvoir conclure malgré  trois pénalités à  cinq mètres de la ligne et puis, punition classique, sur une contre-attaque, le remplaçant Scott Barrett envoyait son partenaire Vaa’I  marquer son deuxième essai du match. Le score était ainsi clôturé (36 à 13). Les Pumas ont fait preuve de plus de talent offensif que lors des premières rencontres de ce Championship. Santiago Carreras y est assurément pour quelque-chose. On connaissait le joueur de Gloucester plutôt comme un arrière, il pourrait être un concurrent sérieux au désormais vétéran Nicolas Sanchez (35 ans).

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jacques BROQUET
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?