Nevers bouscule le favori !

  • Nevers bouscule le favori !
    Nevers bouscule le favori ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Avec une équipe remaniée, les Bourguignons ont manqué l’exploit de peu à Bayonne.

Xavier Péméja connaît si bien les lieux, il a entraîné trois saisons à Bayonne, qu’il avait bien senti les choses. « C’est le bel endroit ! On en avait parlé avant le match. Si on a de la solidarité, de la fierté, que chacun est exigeant, si on veut aller la chercher, c’est ici ! C’est fait. C’est bien même si on aurait pu faire mieux… et moins bien aussi parce qu’on a une première mi-temps très difficile. » À l’inverse des Bayonnais, toutefois, la parité des points prend allure de victoire. À écouter les joueurs, les sentiments prenaient le pas sur le résultat en lui-même. « On s’en rappellera dans cinq ans, dans dix ans, exultait Thomas Ceyte. C’est une équipe taillée pour le Top 14 qui n’a rien à faire dans cette division. Ils sont passés à côté, nous on a eu de la réussite et on a été forts en conquête. Surtout qu’il y avait beaucoup de jeunes qui avaient la dalle ! »

Une jeunesse avec du répondant

En effet, le capitaine était le seul sur la feuille de match à avoir joué les quatre rencontres de ce début de championnat. « On a sorti les joueurs qui avaient fait trois matchs en entier à part Thomas Ceyte, explique Xavier Péméja. On surveille beaucoup ça. L’an dernier, nous avions dix-huit blessés. C’était surtout dans l’optique du cinquième match à Béziers.Le gros point de satisfaction est que je peux utiliser tout le monde dans le groupe des quarante joueurs. » Pour être, en plus, compétitif. Les jeunes, dont certains découvraient le haut niveau, ont tenu tête au favori de la division. Inattendu !

« C’est vraiment nouveau, continue l’ancien entraîneur bayonnais. C’est un groupe qui a un état d’esprit fabuleux. Il me manquait cette preuve. Là, ils me l’ont donnée. Je suis vraiment très content, très fier du groupe. » Le manager de l’USON reste lucide sur la performance et ne s’emballe pas. Combien prendront des points à Jean-Dauger ? Eux l’ont fait : « On a réussi à contrer les points forts des bayonnais sur le jeu direct où ils font mal, la mêlée, les ballons portés. On a réussi à mettre la pression au pied en deuxième mi-temps. » Les Nivernais ont réussi un match plein avec des intentions de jeu… et un essai refusé sur lequel ils ne reviendront pas. Beaux joueurs !

De quoi en faire des candidats aux premières places. Ou plutôt de les y conforter

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?