Dax lance sa saison

  • Dax lance sa saison
    Dax lance sa saison Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Sous pression après deux défaites consécutives, les Dacquois ont répondu présents face au leader.

Face à l’ogre annoncé de ce championnat, les Dacquois n’ont pas volé leur victoire qui leur fait un bien fou. Ils auront pourtant dû s’employer jusqu’au bout du temps additionnel pour préserver un succès qui aura été long à se dessiner mais qu’ils méritent amplement au vu de leur investissement et de leur solidarité jamais démentis. Manu Maignien, le coach des avants landais pouvait être fier de ses troupes. Face à une équipe de fort tonnage, ses « gros » ont fait le job, tant dans la conquête que dans le domaine du jeu au sol où ils ont perturbé les Drômois au point de les empêcher de mettre en place leur rugby : « Nous savions qu’il fallait mettre des grains de sable dans leurs rouages et c’est ce que nous avons réussi à faire, expliquait l’ancien talonneur. Cela confirme notre bonne prestation du week-end dernier à Suresnes où nous aurions pu l’emporter malgré le fait d’avoir joué quasiment tout le match à 14. Il fallait absolument gagner ce soir et nous avons mis les ingrédients pour y parvenir. C’est encourageant. Il faut maintenant faire en sorte que ce ne soit pas un feu de paille. »

C’est vrai qu’on ne pourra rien reprocher aux joueurs de la cité thermale dans les domaines de la volonté et de l’engagement. Mais ils ont quand même joué un peu avec le feu. Car au vu de leur écrasante domination territoriale tout au long de la rencontre, ils auraient dû se mettre à l’abri bien plus tôt. Il aurait fallu pour cela, entre autres, concrétiser dix premières minutes où ils ont campé dans les vingt-deux mètres adverses et ne pas oublier en route trois pénalités relativement faciles.

Ce sont là des axes de progrès que ne conteste pas Jack Isaac, le manager dacquois : « C’est un problème un peu récurrent chez nous depuis plusieurs mois. On ne sait pas marquer suffisamment sur nos temps forts et c’est flagrant sur ce match où nous avons passé les trois-quarts du temps dans le camp adverse. Il nous faut être plus précis pour améliorer cela et aussi acquérir de la confiance pour ne pas hésiter à se lâcher offensivement. J’espère que cette victoire va nous y aider. »

Trouver du liant

Ce sera en effet l’équation à résoudre pour les Dacquois s’ils veulent jouer les premiers rôles dans cette compétition. Ils savent maintenant qu’ils ont des bases solides, reste pour eux à trouver plus de liant entre les lignes, et peut-être un peu plus d’ambition dans le secteur offensif où ils ont des qualités à faire valoir. Il reste donc du travail, mais comme le disait Manu Maignien encore : « Ce match nous confirme l’état d’esprit du groupe et sa cohésion, en particulier sur le plan défensif. C’est un paramètre important car quand nous allons entrer dans la période hivernale, il faudra être solides dans ce domaine. »

En attendant l’hiver, les Dacquois ont pu savourer ce succès qui lance véritablement leur saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?