Roure (Vice-président d’Aubenas-Vals) : « Pérenniser le club grâce à la formation »

  • À droite de la photo, Jean-François Roure, vice-président du club d'Aubenas (Nationale)
    À droite de la photo, Jean-François Roure, vice-président du club d'Aubenas (Nationale) Midi Olympique - Midi Olympique
Publié le

Jean-François Roure - Vice-président d’Aubenas-Vals : 

À l’intersaison, Aubenas-Vals est parti sur un nouveau cycle, mettant l’accent sur la formation. Comment cela se traduit-il ?

Tout d’abord, nous sommes partis d’un constat simple. Aubenas est une ville moyenne et excentrée des grands axes de communication. Attirer des joueurs n’est pas forcément évident, malgré la qualité de vie ici. Notre Centre d’Entraînement Labélisé (CEL) aspire à passer sous le statut de Centre de Formation Labélisé. Pour cela, il faut répondre à un cahier des charges précis, avec notamment des améliorations à apporter sur le plan médical, administratif, des infrastructures. Nous y travaillons. Notre sérieux dans ce domaine nous permet d’attirer de jeunes joueurs qui peuvent à la fois jouer au rugby et se former aux métiers du sport par exemple. C’est une relation « gagnant-gagnant » : de jeunes joueurs potentiellement intéressants nous aident dans nos objectifs, tout en sachant qu’ils partiront ensuite, pour certains, dans des clubs plus huppés.

Quel premier bilan tirez-vous après deux matchs ?

En recevant Bourgoin, pour le premier match, on avait un peu la pression. Mais on savait aussi qu’avec le retour du public, cela pouvait nous transcender. L’examen de passage a été réussi avec une belle victoire (16-9). Mais la manière a été aussi au rendez-vous avec beaucoup d’envie et de détermination. Nous sommes allés ensuite à Chambéry et même si le score est un peu lourd (40-22), il n’y a rien à dire. L’équipe est consciente de ce qui n’a pas marché et il y a un vrai désir de repartir de l’avant contre Tarbes. Cette saison, nous souhaitons être conquérants à domicile pour retrouver les valeurs qui sont ancestrales à Aubenas. Notre public ne demande qu’à s’enflammer à partir du moment où l’équipe s’en donne les moyens.

Quels sont les objectifs du club cette saison ?

Nous avons fixé comme objectif au nouveau staff, Ousmane Touré et Yoann Cuscusa, d’assurer le maintien, voire un peu mieux… Entre la 6e et la 9e place, ce serait bien. Évidemment, se qualifier, serait la cerise sur le gâteau et renverrait une belle image auprès de tous nos partenaires qui nous sont restés fidèles, malgré la crise sanitaire.

Un mot sur le partenariat avec Oyonnax établi récemment ?

Il y a quinze-vingt ans, on rencontrait Oyonnax, alors en Fédérale 1. Ce club a grandi, s’est structuré, a goûté au Top 14 et fait partie des valeurs sûres de ProD2. Nous souhaitons, à travers les échanges que nous aurons avec Oyonnax, nous inspirer de leur modèle et l’adapter au contexte local. Cela peut se traduire par exemple par la possibilité à des joueurs d’Oyonnax en manque de temps de jeu en Pro D2 de venir évoluer en Nationale à Aubenas.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Propos recueillis par Olivier ARDEFF
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?