Échouant à deux reprises contre Pau la saison dernière, Le MHR devra s'en souvenir

  • Jan Serfontein, auteur d'un essai lors du match retour la saison dernière, n'avait pu éviter la défaite des siens
    Jan Serfontein, auteur d'un essai lors du match retour la saison dernière, n'avait pu éviter la défaite des siens Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Battus deux fois par la section l’année dernière, et un match retour émaillé d’incidents en dehors du terrain, les Cistes n’ont pas oublié.

Les Montpelliérains ne gardent pas un bon souvenir de leur dernier voyage au Hameau, loin s’en faut. Et ce n’est pas à cause de la défaite qu’ils avaient subie là-bas, pour le compte de la dernière journée : 41 à 25, victoire bonifiée pour la Section qui avait assuré son maintien grâce à celle-ci. Les Cistes, eux, n’en avaient cure. Ils avaient déjà validé leur maintien la journée précédente, et n’avaient plus rien à attendre de ce match, si ce n’est de le jouer à fond pour ne pas fausser le championnat. Ils l’ont fait. Le problème, c’est qu’un incident avait émaillé cette rencontre, et provoqué la colère du manager Philippe Saint-André qui déclarait ceci à l’issue de la rencontre : «Il y avait des personnes qui n’avaient rien à faire dans les tribunes. Il y a eu des propos déplacés envers Mohamed Haouas et Guilhem Guirado. Je n’irai pas plus loin mais on aura de la mémoire. Il est certain que l’on en a parlé à la mi-temps», tonnait PSA en conférence de presse.

Guilhem Guirado avait lui aussi évoqué l’incident : «Ce sont des choses qui ne doivent pas avoir lieu sur un terrain de rugby ou autour. J’ai simplement voulu faire remonter l’information. Je pense que les joueurs doivent être respectés.»

Haouas titulaire

Depuis, la colère est retombée : «Il y avait eu une altercation c’est vrai, mais c’est du passé», tempérait cette semaine Saint-André. En revanche, le manager n’oublie pas le passif sportif qui existe entre les deux clubs : «Les Palois ont fait 100 % de victoire contre nous la saison passée. Ils nous avaient mis la tête à l’envers dès le début du championnat et ils se sont sauvés contre nous. Il y a un bon passif sur la seule saison dernière, oui, même si on s’attend à un match difficile car ils sont un peu passés au travers à Brive.» L’idée serait donc de rééquilibrer les compteurs : «Les Palois ont gagné neuf points sur les deux matchs, contre seulement un pour nous. Cette année, il va falloir faire mieux.» A noter que Mohamed Haouas aura l’occasion de faire taire d’éventuels imbéciles qui pourraient se trouver dans les tribunes, car le pilier des Bleus devrait débuter la rencontre.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?