Les Springboks face à la montagne noire

  • Les Sud-Africains de Siya Kolisi (ballon en main) et Makazole Mapimpi sont dans le creux de la vague.
    Les Sud-Africains de Siya Kolisi (ballon en main) et Makazole Mapimpi sont dans le creux de la vague. Max PPP - Max PPP
Publié le

Les champions du monde sud-africains ont vu leur dynamique brisée par deux défaites consécutives contre l’Australie. Pas idéal avant leur double confrontation contre les Blacks.

C’est ce que l’on appelle une douche froide. Les Springboks, champions du monde en titre, avaient parfaitement lancé leur Rugby Championship en remportant deux victoires autoritaires sur les Pumas (32-12 puis 29-10). On se disait qu’ils ne feraient qu’une bouchée des Wallabies, dont on peine encore à identifier le niveau réel. Grossière erreur. Bousculés par une formation qui ne manque pas de caractère, les hommes de Jacques Nienaber ont perdu sur le gong leur première confrontation (28-26, notamment grâce à une pénalité décisive du revenant Quade Cooper), et ont subi une petite correction sur la seconde (30-17).

De quoi briser la belle dynamique initiée par le double succès contre les Argentins. Et maintenant, ce sont les Blacks qui se trouvent sur la route des Boks. Des Néo-Zélandais qui, sans surprise, ont fait forte impression jusqu’ici, écœurant les défenses adverses par des contres fulgurants, étouffant les packs adverses par une conquête sans faille. Le sélectionneur sud-africain Jacques Nienaber sait ce qui attend ses hommes ce week-end : "Affronter les All Blacks est toujours une immense tâche. Ils possèdent des joueurs habiles et talentueux qui adorent les ballons de turnovers qui leur permettent de capitaliser sur la moindre opportunité. Nous devons livrer une prestation de qualité pendant quatre-vingts minutes afin de tourner la page sur deux rencontres très décevantes pour nous."

Kolbe bientôt de retour

Les Boks peuvent encore gagner la compétition. Mais pour cela, il leur faut deux victoires bonifiées contre les Blacks, sans que ces derniers prennent le moindre point de bonus. Vous avez dit impossible ? Pour ce genre de mission, Nienaber aura besoin de joueurs aux nerfs solides : "L’expérience sera vitale pour rester calmes et concentrés tout au long de la rencontre. C’est pour cela que j’ai choisi des joueurs comme Elton (Jantjies, N.D.L.R.) et Frans (Steyn) qui apporteront cela quand ils entreront en jeu. Ils ont tous les deux joué et gagné contre les All Blacks."

Le pack sud-africain enregistre les retours de plusieurs joueurs d’expérience. Lood De Jager retrouve sa place dans la cage, Kwagga Smith sur le flanc de la mêlée, et Franco Mostert sera sur le banc : "Lood totalise 51 capes, ce qui sera précieux dans ce genre de match. Kwagga connaît bien les All Blacks et Franco aura sa chance d’apporter son punch en cours de rencontre." Que les supporters du RCT se rassurent, leur recrue cinq étoiles Cheslin Kolbe n’est plus très loin d’un retour, et devrait signer son retour à la compétition la semaine prochaine, pour le match retour contre les Néo-Zélandais.

NOUVELLE-ZELANDE - AFRIQUE DU SUD

À Townsville (Queensland Country Bank Stadium)

Samedi 9 h 05 (heures françaises) - M. Pearce (Angleterre) - Canal +

Nouvelle-Zélande 15. J. Barrett ; 14. Jordan, 13. R.Ioane, 12. Havili, 11. Bridge ; 10. B.Barrett, 9. Perenara ; 7. A. Savea (cap.), 8. Jacobson, 6. A.Ioane ; 5. S.Barrett, 4. Retallick ; 3. Laulala, 2. Taylor, 1. Moody.

Remplaçants : 16. Taukei’aho, 17. Tu’inukuafe, 18. Tuungafasi, 19. Tuipulotu, 20. Blackadder, 21. Weber, 22. McKenzie, 23. Tupaea.

Afrique du Sud 15. Le Roux ; 14. Nkosi, 13. Am, 12. De Allende, 11. Mapimpi ; 10. Pollard, 9. De Klerk ; 7. Smith, 8. Vermeulen, 6. Kolisi (cap.) ; 5. De Jager, 4. Etzebeth ; 3. Malherbe, 2. Mbonambi, 1. Nyakane.

Remplaçants : 16. Marx, 17. Kitshoff, 18. Koch, 19. Mostert, 20. Van Staden, 21. H. Jantjies ; 22. E. Jantjies, 23. Steyn.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?