Paul Tailhades : « La pression est sur les épaules de Colomiers »

  • Paul Tailhades (US Montauban)
    Paul Tailhades (US Montauban) Midi Olympique
Publié le , mis à jour

Homme fort de l'excellent début de saison des Montalbanais, Paul Tailhades s'attend à un gros défi à Colomiers mais préfère relativiser sur l'enjeu de ce derby.

Comment expliquer ce début de saison de rêve ?

L’osmose dans l’équipe. Nous avons un nouveau groupe et le courant passe vraiment bien. Tout le monde se sent bien et ça se voit sur le terrain aussi. Il y a encore du déchet, lorsqu’on regarde le match à Narbonne par exemple, mais ça arrive à tout le monde. On prend du plaisir et c’est une bonne saison qui s’annonce.

Comment cette ambiance s’est créée ?

Sur la préparation, beaucoup de choses ont été mises en place pour qu’on passe des moments ensemble. Tous les vendredis, avec les bénévoles, on faisait des trucs ensemble, en ville avec les commerçants, les sponsors du club… On avait toujours quelque chose à faire ensemble et on s’est vraiment rapproché.

Le premier bloc est-il déjà réussi ?

Oui, le bloc est plutôt réussi, toute l’équipe a pris du plaisir sur chaque match puisqu’il y a la victoire. Sur une rencontre comme vendredi soir (contre Béziers), c’était très propre même s’il y a eu des pénalités, encore. Mais on s’est régalés, il y a eu du beau jeu.

Le staff veut avoir un groupe "différent". Est-ce que vous vous sentez différents ?

(il hésite) Oui… Par rapport à l’année dernière, c’est sûr que c’est un peu différent.

Niveau résultat, qu’est-ce qui a tout déclenché ?

Pendant la préparation, tout le monde se sentait plutôt bien, sur les matchs amicaux on tenait même tête à une équipe comme Castres. Pour lancer une saison, ce genre de match c’est très bien. La victoire à Bourg-en-Bresse n’a fait que confirmer et maintenant, nous sommes sur un quatre sur quatre.

Avant un déplacement périlleux à Colomiers, aussi invaincu…

La pression est sur leurs épaules, clairement. On va aller là-bas avec l’ambition de gagner. C’est une équipe embêtante. On les a joués en match amical et on a vu que ça allait être compliqué. C’est un derby donc il faut se préparer à du combat.

Montauban aussi est une équipe embêtante non ?

(il sourit) Peut-être… Cette année oui. J’espère que ça fait un peu peur aux adversaires.

Pour le moment, vous vous appuyez sur les grosses performances du pack…

On a un pack assez dense, ça ne se passe pas mal. On est bien entouré, avec un effectif avec de l’expérience donc c’est cool d’être entouré de personnes avec un fort "tonnage" (rires).

Le problème pour l’instant, c’est la discipline ?

Oui, il faut faire attention. Il y a quelques pénalités, des cartons. On arrive à s’en sortir mais il ne faut pas qu’on finisse tous les matchs à treize non-plus. Il faut être un peu plus rigoureux et tourner à moins de dix fautes comme faisaient des équipes comme Perpignan l’année dernière.

Est-ce le point noir du début de saison ?

Forcément, il y a deux cartons rouges en un match à Narbonne et d’autres cartons… C’est peut-être ce qui nous handicape le plus.

Est-ce que vous sentez que c’est la fin du premier bloc, et que vous avez besoin de souffler ?

Je pense que toute l’équipe se sent bien. On enchaîne quatre victoires et tout le monde a envie d’encore plus. Les vacances, c’est bien mais jouer et gagner, c’est mieux.

Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?