Colomiers affirme son style

  • Colomiers a signé une magnifique victoire à cinq points face à l'USM.
    Colomiers a signé une magnifique victoire à cinq points face à l'USM. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Aidé par sa supériorité numérique, Colomiers rugby n’est pas tombé dans le piège montalbanais, grâce à un bon pack et une bonne maîtrise tactique.

Tous s’accordent à le dire : cette équipe de Montauban avait de quoi embêter Colomiers. Ses qualités physiques avaient le potentiel pour déstabiliser la machine columérine. Mais le carton rouge reçu par Wharenui Hawera, après seulement 23 minutes de jeu, n’a pas arrangé les affaires de David Gérard et ses hommes. Le regain de motivation a entraîné dans la foulée un essai de Taleta Tupuola après un très bon ballon porté. Mais les Columérins se sont montrés sages et patients, comme souvent pour acquérir un large succès.

« Il ne fallait surtout pas se tromper de tactique. L’erreur aurait été de trop jouer ou surjouer », analyse l’entraîneur en chef Julien Sarraute, tout sourire à la sortie des vestiaires. Les Columérins ont conscience de leurs qualités techniques collectives mais ils ont forcé leur nature, sachant que la porte s’ouvrirait tôt ou tard grâce à la supériorité numérique. « Ils avaient déjà gagné un match à Narbonne avec deux cartons rouges donc ils savent gérer ces matchs-là, rappelait Valentin Saurs. On a simplement mis les bons ingrédients et construit ce match petit à petit pour avoir ce score-là à la fin. »

Un pack impérial

L’une des principales qualités de Colomiers fut de se remettre en question à la mi-temps, redoutant une mauvaise surprise face à 14 Montalbanais révoltés. Surtout, le pack columérin a réalisé une partie de haut vol et a passé ce test avec réussite. L’ancien ailier d’Agen, auteur d’un doublé, et à la finition d’un superbe essai collectif à la 80e minute, synonyme de bonus offensif, retenait surtout la performance de son pack. « C’est bon pour la confiance mais c’est anecdotique car les avants font encore un travail monstrueux. Comme à chaque match, ils nous mettent dans l’avancée. Quand on joue trois-quarts avec des avants comme eux, c’est un régal ! » Colomiers a aussi confirmé que c’était une équipe diablement réaliste, avec des points à chaque temps fort.

Les quatre essais en sont une démonstration. De même, la réussite au pied de Thomas Girard, même en coin et même à 50 mètres, sera précieuse tout au long de la saison. Mais déjà sur ce premier bloc, le club se positionne idéalement pour le top 6 avec 22 points obtenus sur 25 possibles. « On est plus qu’en avance, même si on n’avait pas de plan de marche, se félicite Julien Sarraute. Cinq sur cinq c’est fabuleux ! » Valentin Saurs abonde : « C’est un énorme plaisir de faire un premier bloc avec cinq victoires. On s’est donné les moyens d’en arriver là. Ce soir on va bien fêter la victoire et profiter de quelques jours de vacances. » L’ambiance à Michel-Bendichou, dans une température estivale, avait en effet tout d’un mois de mai. De quoi donner des idées pour la suite des événements…

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?