Top 14 - Castres Olympique - Castres et le gazon béni

  • Thomas Combezou et le Castres olympique essaieront de poursuivre leur belle série d’invincibilité à domicile. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Thomas Combezou et le Castres olympique essaieront de poursuivre leur belle série d’invincibilité à domicile. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany - Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Depuis la prise de fonction de Pierre-Henry Broncan, le Castres olympique est invaincu sur sa pelouse de Pierre-Fabre. Une série à poursuivre pour valider un bon début de saison.

Dix mois. Il faut remonter dix mois en arrière pour retrouver trace d’un échec du CO sur sa pelouse de Pierre-Fabre. C’était le 22 décembre 2020 et c’est Brive qui était venu précipiter les Tarnais dans un abîme de désillusions. Ce soir-là, le club de la sous-Préfecture du Tarn se sabordait, gâchant un avantage de 15 points à la pause (21-6) pour finalement s’incliner 24 à 25. Un échec vécu alors comme un séisme en interne. Le CO gisait-là, treizième de Top 14 et potentiel barragiste. Cette déconvenue briviste eut le mérite de contribuer à relancer la machine. Avec un staff remodelé pris en main par Pierre-Henry Broncan, le CO ne tardait plus à relever la tête. Dès le 2 janvier 2021, il s’imposait sur la pelouse de Lyon, à quatorze contre quinze pour lancer la fin de saison homérique que l’on sait, qui le verra mourir à la septième place, à un petit point de la qualification.

Donc, depuis ce 22 décembre de triste mémoire, onze matchs se sont écoulés à Pierre-Fabre. Le bilan castrais est éloquent : dix victoires et un nul, obtenu il y a une grosse dizaine de jours par l’Union Bordeaux-Bègles de Christophe Urios.

Hormis l’ubb, tous sont tombés

Tous les autres cadors de l’élite se sont cassés les dents sur la pelouse tarnaise, parfois dans des proportions majuscules : Agen, Bayonne, Pau et Lyon ont pris plus de 30 points, Montpellier et Toulon plus de 40 en 2020-2021. Même les grands Stade toulousain et La Rochelle - rien moins que le champion de France et d’Europe et son dauphin - ont baissé pavillon en terre tarnaise. Au vrai seule l’UBB résiste encore, en étant invaincue à Pierre-Fabre sur la période. David Darricarrère, entraîneur des trois-quarts, a entendu la statistique mais avoue «ne pas avoir placardé l’info dans la salle de vie des joueurs». Pourtant, les joueurs, eux, ont bien connaissance de l’existence de cette série, comme l’explique le technicien : « Pour tout dire, c’est « Zouzou » (Thomas Combezou, N.D.LR.) qui est venu me trouver de bon matin en me disant qu’on était sur une série de dix matchs sans défaite chez nous. Je pense que cet enchaînement est né du contexte de la fin d’année dernière où il était devenu capital pour la survie du club en Top 14 de ne plus perdre à Pierre-Fabre. Aujourd’hui, il est certain que c’est une bonne source de motivation même si ce n’est pas une fin en soi. Le but de l’équipe, c’est juste de gagner nos matchs, si possible en y mettant un bon contenu. Toujours d’après Thomas Combezou, cette série à domicile serait quand même la meilleure depuis le titre de 2013. » Les Tarnais réussiront-ils à passer la marche toulonnaise ? Ce sera tout l’enjeu de la rencontre de samedi soir face à une formation varoise forcément très revancharde. Darricarrère poursuit : « Justement, je rappelle que nous sortons d’un match nul contre Bordeaux-Bègle à Pierre-Fabre. Il est important pour nous de retrouver la victoire pour ne pas casser la dynamique. On s’attend à un match très difficile contre des Toulonnais forcément revanchards après notre large victoire lors de notre dernière entrevue. On ne doute pas que les entraîneurs se seront servis de ce match comme d’un levier de motivation. »

Après avoir procédé à une belle revue d’effectif lors de la défaite concédée à Jean-Bouin face au Stade français, les Tarnais devraient revenir à une composition d’équipe plus classique pour ce choc. Alors, Pierre-Fabre, gazon béni ?

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David BOURNIQUEL
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?