Fédérale 1 : Drancy dénonce un incident raciste à Limoges

  • Match Limoges face à Niort
    Match Limoges face à Niort Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

La trés mauvaise période des incidents racistes aurait-elle été prolongée aussi bêtement que d’habitude, à Limoges cette fois, ce week-end, d’une parole aux volontés discriminantes complètement affligeante ? « Non j’ai pas mal, et de toute façon, t’es un sale noir », aurait répondu un seconde ligne de l’équipe limougeaude, à un adversaire de Drancy trop goguenard. C’est la déclaration que porteront les Drancéens à la fédération, qu’ils ont saisie par une réclamation déposée dès le coup de sifflet final.

Le match de Fédérale 1 touchait à son terme. Limoges s’était défait de l’équipe francilienne proprement. « Il n’y avait rien à dire, et c’était même une belle journée, a commenté le manager francilien Vincent Ouzet. Le stade de Beaublanc avait belle allure, et le match avait été soutenu par une belle intensité. Nous sortions d’un moment où nous avions défendu à douze à la suite de trois cartons jaunes. Le match était plié mais engagé, et puis l’incident s’est produit, alors que notre joueur venait de plaquer le joueur de Limoges.» Selon les informations qui remontent des Drancéens, sur cette action assez rude, leur coéquipier aurait provoqué verbalement son adversaire en se relevant de son plaquage, en lui disant « ça va, pas trop mal ? » Ce qui aurait provoqué en retour l’insulte raciste.

Les esprits s'étaient échauffés en Espoirs

L’incident n’a pas été spécifié par l’arbitre dans son rapport d’après-match bien que les Drancéens aient porté réclamation. L’évènement n’a pas été non plus confirmé par le club de Limoges. Son directeur Julien Delaye n’était pas joignable hier soir. Deux membres du club ont tout de même laissé entendre qu’aucun des joueurs limougeauds n’aurait déclaré s’être rendu coupable de cette insulte. Et de leur côté, ils dénonçaient un climat très hostile créé par les Franciliens bien plus tôt dans la journée entre les équipes Espoirs des deux clubs. Un dirigeant limougeaud disait déplorer avoir emmené huit de ses joueurs Espoirs à l’hôpital.

Les incidents ayant émaillé cette rencontre ont trouvé leur place sur les réseau sociaux. à ce sujet, les Drancéens ont déclaré disposer d’une vidéo mettant en cause l’un des entraîneurs des Espoirs de Limoges. Ambiance, effectivement. Mais une empoignade de moins de 23 ans n’ayant rien à voir avec un incident raciste, l’affaire de l’insulte a été portée au jour de façon très déterminée par les Franciliens. Il y a eu beaucoup de tensions dans les vestiaires de Drancy après le match pour savoir quelle réponse donner à l’incident. Les joueurs et le staff ne se sont pas rendus, ensuite, à la réception d’aprés match sans emporter leur collation.

Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?