Massy, d’« avril brisé » à la révolution d’octobre

  • Les Massicois ont surclassé Bourgoin sur sa pelouse ce samedi.
    Les Massicois ont surclassé Bourgoin sur sa pelouse ce samedi. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Essonniens ont frappé un grand coup samedi. Les voilà qui intègrent le bon wagon, laissant les Berjalliens sur la voie de garage

Souvenez-vous. Le 11 avril dernier, le glas des toutes dernières espérances massicoises de qualification sonnait du côté de Pierre-Rajon, via la défaite concédée devant les caméras de télévision à un CS Bourgoin-Jallieu évoluant, lui, sans pression et même, en roue libre.

Autant dire qu’avant-hier, les protégés de Jean-Baptiste Dimartino et de Julien Maréchal ont savouré à sa juste valeur l’éclatante revanche aux dépens de Nord-Isérois qui ferment un peu plus encore la marche au classement. Quatre matches, autant de défaites, l’alerte va finir par être de la même couleur que la fameuse lanterne indéfectiblement associée à la dernière place du classement.

Soyaux-Angoulême se réveille

Et ce ne sont pas les revers essuyés par les concurrents actuellement les moins éloignés des vaincus qui leur mettront plus de baume au cœur que cela. Effectivement, du côté d’Albi, on n’a pas la mémoire courte non plus et L’Union Cognac/ Saint-Jean d’Angély a indirectement fait les frais de l’incontournable piqûre de rappel.

Autre équipe dans le dur, Nice. Il fallait bien tôt ou tard que la lumière jaillisse au bout du tunnel pour Soyaux-Angoulême. Première victoire donc pour le SA XV qui profite de l’élargissement du ventre mou pour se hisser à la dixième place. Et ce quand bien même celle-ci n’est pas suffisamment conforme à son rang.

Et pour cause, Dijonnais, Dacquois et Albenassiens, en déplacement du côté de Tarbes, de Blagnac et de Suresnes, n’ ont pas été assez compétitifs à l’exportation. Il s’en est fallu de peu pour que les Sud-Ardéchois ne signent la grosse « perf’» du dimanche mais les Altoséquanais, tant bien que mal, ont repoussé la menace. Bonus défensif également pour les Landais (de Chalosse) qui ont cru tenir leur première victoire hors de leurs bases avant de déchanter.

On rappellera que les Dijonnais, eux, avaient goûté aux joies d’un fructueux périple, lors du deuxième acte en terres charentaises. Précisons que suite à un malentendu d’ordre arithmétique, un point de bonus défensif leur a été attribué samedi soir alors que le vénérable « Stado » s’est bel et bien imposé avec neuf et non pas six longueurs d’avance. 

Blagnac toujours au top 

Bizarre… Et que dire de Blagnac, l’outsider à l’affût, qui signe un troisième succès en l’espace de quatre matches et revient à trois petits points de la première place. Et comme on pouvait s’y attendre, le favori (à savoir, Valence-Romans) a fait choir le leader de son piédestal. Il n’y a donc plus d’invaincu dans ce championnat il est vrai homogène et relevé au possible.

Dimanche prochain, les Savoyards recevront Blagnac tandis que leurs rivaux de la Drôme se rendront aux abords du Mont-Valérien pour une confrontation inédite. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Philippe Alary
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?