Aurillacois, restez concentrés

  • Les Aurillacois de Roussel ont besoin de continuité et la venu d’un promu peut être l’occasion de confirmer leur bonne phase. Photo IS
    Les Aurillacois de Roussel ont besoin de continuité et la venu d’un promu peut être l’occasion de confirmer leur bonne phase. Photo IS
Publié le

Aurillac Le Stade aurillacois à l’occasion d’enchaîner un troisième succès d’affilée mais va devoir se méfier d’un promu sans complexe.

Avec la réception du promu Bourg-en-Bresse, le Stade aurillacois peut faire la passe de trois côté victoires. Mais dans le Cantal, on est loin d’avoir la mémoire courte et tout le monde sait parfaitement que rien n’est aussi simple. C’est d’ailleurs dans ce sens qu’a travaillé le staff cette semaine afin que le groupe reste concentré sur ces prochains objectifs.

Car il n’y a pas cinquante mille façons de sortir d’une zone pas encore rouge. Il faut gagner. Et quand on sait qu’Aurillac n’a pas enchaîné trois victoires de suite depuis cinq ans maintenant, la prudence reste de mise. "Nous avons trouvé une bonne fusion et un bon équilibre sur les deux derniers matchs", relève Roméo Gontineac. Même si le technicien roumain admet avoir souffert sur le second acte à Narbonne, il retient aussi la force de caractère et la défense de son groupe.

Face à Bourg-en-Bresse, les Cantaliens vont devoir à nouveau mettre du cœur à l’ouvrage et travailler sur une discipline qui aurait pu coûter cher dans l’Aude : "Nous avons mis l’accent dessus toute la semaine. Il est important d’avoir la bonne attitude dans tout ce que l’on veut entreprendre. En plus, il faut arrêter d’être dans la demi-mesure. Il faut être tout le temps à 100 %."

Le besoin de continuité

Et s’il faut rappeler à son groupe que rien ne sera facile, il suffit de préciser que Bourg est allé s’imposer chez l’ancien pensionnaire du Top 14 Agen voici trois semaines. "On se méfie de cette équipe qui maîtrise déjà l’essentiel, la conquête. Ce sera à nous de faire en sorte de tout mettre en place pour les empêcher de jouer et proposer notre jeu."

Être cohérent, prendre le temps, avoir la possession pour pouvoir mettre son jeu en place… Des lapalissades direz-vous, mais qui prennent tout leur sens tant Aurillac reste fragile dans sa continuité. C’est là justement que Roméo Gontineac et son staff appuient "car nous avons besoin de cette continuité pour avancer."

Une troisième victoire ferait le plus grand bien dans la tête de tous les Cantaliens. À l’image des deux dernières réceptions, le public sera lui aussi très attendu. Pour le reste, ce sera aux joueurs de composer une partition rythmée par la discipline, le pragmatisme, la vitesse, le jeu, la solidarité, la défense. Le Stade aurillacois peut le faire. C’est une nouvelle munition qui se présente et il ne faut pas la gâcher.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Marc Authié
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?