L'afiche du week-end de Fédérale : La Seyne-sur-Mer - Hyères-Carqueiranne

  • Les Seynois, actuels leaders de poule et qui attendent leurs dauphins de pied ferme, revendiquent une approche sportive loin des sirènes du milieu professionnel.
    Les Seynois, actuels leaders de poule et qui attendent leurs dauphins de pied ferme, revendiquent une approche sportive loin des sirènes du milieu professionnel. MAXPPP - Eric Bontemps
Publié le

Dans le Var, la date du 10 octobre est depuis longtemps cochée sur les calendriers, ceux de La Seyne, comme ceux d’Hyères et Carqueiranne.

Elle annonce un derby qui depuis longtemps constitue chaque saison un véritable sommet. « Ce n’est pas un derby, c’est « le » derby », corrige Julien Capdellayre, l’entraîneur des avants seynois, en poursuivant : « Ce n’est pas seulement une lutte de territoires, c’est aussi une opposition de modes de fonctionnement et de styles. Notre adversaire fonctionne comme un club professionnel ; de notre côté, notre effectif est constitué de pluriactifs qui ne s’entraînent que trois fois par semaine. » Vu sous cet angle, le duel des voisins prendrait presque des airs de lutte des classes. Julien Capdellayre abonde : « À La Seyne, notre projet va au-delà de la seule approche sportive. Notre volonté est de construire aussi sur la dimension sociale. »

Ils attendent ça depuis dix mois…

Le derby s’annonce passionné. Il devrait être passionnant compte tenu des enjeux qui l’accompagneront en ce début de saison. Le premier évoqué est bien sûr celui de la suprématie territoriale. Il fait partie depuis des lustres de l’histoire partagée des deux clubs. Mais cette saison, ce fameux derby que tout le monde attend opposera aussi le premier de la poule, La Seyne-sur-Mer, à son dauphin, Hyères-Carqueiranne, tous deux invaincus. « Ce n’est pas le plus important, assure l’entraîneur seynois. Ce ne sera que le cinquième match de la saison, on fera les comptes à la fin. Mais ce derby peut déjà marquer un tournant. Nos objectifs seront comptables même si nous chercherons aussi à gonfler notre capital confiance. On peut s’attendre à beaucoup de combats. à Beaune, lors de notre dernier match, nous nous sommes rassurés sur la défense et la conquête. Ce sont des points importants qui compteront face à Hyères-Carqueiranne. Il nous reste du travail, les dix mois passés sans jouer ont laissé des traces. Pour avancer nous cherchons à impliquer le maximum de joueurs en faisant tourner l’effectif. Cela crée une osmose bénéfique. à terme, notre ambition est de permettre à ce groupe qui fonctionne très bien de s’épanouir à plus haut niveau. La Nationale 2 constitue notre objectif. »

Pour l’atteindre, La Seyne cherchera à entretenir le rythme élevé tenu depuis le début de saison. à ce titre, le derby ne s’annonce pas uniquement comme un sommet, il aura valeur de test face à un voisin qui est aussi un rival. « La saison passée, nous avions frappé un grand coup », rappelle Julien Capdellayre en évoquant la victoire seynoise à Hyères (20-23) à la veille de l’arrêt de la compétition pour cause de covid. à Hyères-Carqueiranne on attend depuis un an le match retour.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?