Sam Cane de retour avec les All Blacks pour leur tournée de novembre en Europe

  • Les All Blacks en Europe avec Sam Cane
    Les All Blacks en Europe avec Sam Cane
Publié le

Battu par les boks lors du dernier match du Rugby Championship, les Néo-Zélandais vont récupérer leur habituel capitaine pour l’automne. Même s’il ne retrouvera pas ses prérogatives tout de suite.

C’est malgré tout un petit événement en soi : une défaite de la Nouvelle-Zélande. Certes, les All Blacks ont dominé ces récentes semaines un Rugby Championship qu’ils ont logiquement remporté. N’empêche, sept jours après avoir déjà été accrochés par les Sud-Africains et s’en être sortis quasiment sur le gong grâce à une merveille de pénalité de Jordie Barrett, ils ont clôturé leur compétition samedi dernier par un revers face à ces mêmes champions du monde (29-31). Voilà qui ne remet pas totalement en cause la belle dynamique des hommes de Ian Foster depuis la Coupe du monde 2019 mais ce faux pas fragilise toutefois le bilan général, en même temps qu’il marque enfin le retour des Springboks au premier plan. Voilà comment la tournée automnale de la "meilleure équipe de la planète rugby" - même si elle n’a pas raflé le trophée Webb-Ellis au Japon et si elle s’est fait dépasser par l’Afrique du Sud au classement World Rugby après le duel entre les deux nations le week-end passé - prend une toute autre dimension. Et si les All Blacks pouvaient tomber face aux formations européennes aussi ? Ils affronteront d’abord les Etats-Unis, à Washington le 23 octobre prochain, avant d’enchaîner avec quatre tests-matchs contre le pays de Galles, l’Italie, l’Irlande et évidemment… la France, le 20 novembre à Saint-Denis.

Savea encore capitaine… pour l’instant

D’ici là, le squad néo-zélandais va quelque peu évoluer par rapport à celui qui a disputé le Rugby Championship. Première nouvelle, et non des moindres : le troisième ligne Sam Cane, nommé capitaine de la sélection après l’arrêt de Kieran Read en 2019, effectue son grand retour dans le groupe. Victime d’une déchirure des muscles pectoraux, le flanker avait dû observer une période de six mois d’indisponibilité et son dernier match remonte ainsi à fin mars. Pourtant, Foster a déjà annoncé que, pour l’heure en tout cas, Ardie Savea conserverait la responsabilité de capitaine qu’il étrennait en l’absence de son compère de la troisième ligne : "Pour le moment, nous allons rester sur un statu quo. Ardie continuera à diriger l’équipe à court terme mais, une fois à Washington et au pays de Galles, nous évaluerons où en sont les autres joueurs, puis nous prendrons une décision." Cela pourrait bien sûr dépendre de l’état de forme de Cane, ou de celui de Sam Whitelock, Dane Coles et Shannon Frizell.

Parmi les autres annonces de Ian Foster concernant cette tournée, il y a forcément les forfaits pour raisons familiales de deux deuxième ligne importants dans la rotation : Scott Barrett et Patrick Tuipulotu. Et le sélectionneur n’a pas caché que, face à leurs indisponibilités, il avait choisi de faire appel au jeune phénomène de Taranaki Josh Lord (20 ans) qui n’a porté le maillot des Waikato Chiefs en Super Rugby qu’à cinq reprises. "Il est très athlétique et nous voyons cela comme une opportunité de faire grandir un jeune joueur plein d’avenir, s’est justifié Foster. Il a les qualités physiques pour, et c’est une chance de le faire participer à cette tournée et de commencer à travailler avec lui."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?