Teddy Baubigny : tout le monde en parle

  • Le talonneur du Racing 92, Teddy Baubigny, redoutable face à Clermont souhaite marquer l’histoire du club en remportant une finale de Coupe d’Europe. Photo Icon Sport
    Le talonneur du Racing 92, Teddy Baubigny, redoutable face à Clermont souhaite marquer l’histoire du club en remportant une finale de Coupe d’Europe. Photo Icon Sport Icon Sport
Publié le

Excellent lors du dernier déplacement des Racingmen à Clermont, Teddy Baubigny est aujourd’hui à la croisée des chemins.

Il va de soi que les joueurs, dans l’intimité du vestiaire, ne parlent que de ça depuis deux mois. Il est acquis que les vingt-deux fins de contrat - un peu moins depuis qu’Antoine Gibert, Henry Chavancy, Camille Chat, Eddy Ben Arous ou Baptiste Chouzenoux ont prolongé l’aventure — ont animé la plupart des discussions des Racingmen depuis la reprise. Ce contexte les a-t-il perturbés ? Les faits (trois victoires et deux défaites) auraient tendance à dire que non…

Teddy Baubigny (23 ans), lui, fait donc partie de ces jeunes gens en fin de contrat au Racing et, à l’heure actuelle, n’a pas encore décidé où s’écrirait son futur. Talentueux, percutant balle en mains et bon dans le combat au sol, l’enfant de Meaux a aussi prouvé à Clermont, le week-end dernier, être un redoutable défenseur, finissant même la rencontre lesté de seize plaquages, un ratio qui fit de lui le meilleur défenseur de la dernière journée de championnat.

Le concernant, on a pourtant toujours su que se poserait un jour le problème de son avenir au Racing : barré par Camille Chat pour les gros matchs de Coupe d’Europe ou de championnat, Teddy Baubigny, le filleul du directeur général du club Patrick Serrière, a l’ambition et la carrure d’un numéro 1 et, s’il souhaite encore accrocher le wagon pour l’instant lointain de France 2023, il devra tôt ou tard s’affranchir de l’ombre de son concurrent. Mardi midi, Teddy Baubigny nous expliquait : « Nous sommes amis avec Camille (Chat, N.D.L.R.) et Kevin (Le Guen). Entre nous, on s’est toujours dit : le meilleur jouera. Mais nous savons aussi que quand l’un d’entre nous est en forme, l’autre reste un peu dans l’ombre. C’est le jeu… »

« Il est temps de Postuler à un statut de numéro 1 »

Au Racing, les négociations entre Baubigny et son club n’ont pour l’instant pas abouti. Alors ? Partira ? Partira pas ? En coulisses, les pourparlers continuent, le Racing tient à son talonneur mais, de ce que l’on sait, le Lou et Bordeaux-Bègles sont aussi bouillants sur le dossier Baubigny. Lorsqu’on lui a posé la question, l’intéressé nous a confié : « Mon avenir est encore incertain. Je suis très heureux au Racing mais ce n’est pas une honte de le dire : le temps est peut-être venu de postuler à un statut de numéro 1 et d’aller voir ailleurs. On verra bien. Nous sommes toujours en discussions avec les dirigeants et je ne suis fermé à aucune opportunité. » 

Il marque une pause, conclut à présent sur une thématique plus globale. « Aujourd’hui, nous avons cruellement besoin d’un titre. Ça fait cinq ans que le club court derrière un trophée et nous avons tous besoin de valider l’évolution de l’équipe. La nouvelle génération dont je fais partie avec Ibrahim Diallo, Antoine Gibert, Boris Palu, George-Henri Colombe ou Hassane Kolingar, n’a connu que les défaites en finale de Coupe d’Europe et nous souhaitons nous aussi marquer l’histoire du club. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?